Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juin 2015 4 18 /06 /juin /2015 14:59

Aujourd'hui est fêtée le bicentenaire de la grande victoire européenne de Waterloo sur la France. Saviez-vous que les Bretons, terre de résistance s'il en est (les Bretons l'ont prouvé lors de la seconde guerre mondiale), ont contribué à cette victoire de brillante manière? En effet, en ce mois de juin 1815, les collégiens et étudiants de Vannes se soulèvent contre le retour de Napoléon Bonaparte (la fameuse période des « Cent jours »). Avec les Chouans du pays vannetais, ce sont en tout 5000 hommes qui se lancent dans différentes batailles sous les ordres du général breton Sol de Grisolles, privant l’empire français de troupes qui lui auraient été bien utiles à Waterloo. Merci aux Bretons donc pour leur courage à combattre la tyrannie bleu-blanc-rouge, mère des totalitarismes du siècle suivant !

Repost 0
Published by Nadoz-vor - dans Histoire
commenter cet article
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 21:12

France_3_Ouest_logo_2008.pngOn savait que France 3 Ouest (sic) était un outil de propagande française particulièrement zélé. Mais là, nous devons dire qu'ils ont fait particulièremlent fort dans le révisionnisme historique anti-breton.

La chaîne parisienne diffuse en ce moment une série sur les châteaux bretons, y compris les châteaux et fortifications des Marches de Bretagne. Des Marches de Bretagne qu'ils n'hésitent pas à réduire à... Vitré et Fougères. Châteaubriant, Ancenis, Oudon, Clisson et Machecoul sont "oubliés" car en Loire-Atlantique, département que la chaîne met systématiquement en-dehors de la Bretagne. Même donc pour un sujet sur l'Histoire de la Bretagne pendant la période médiévale !

Cette énormité se cumule avec une autre contre-vérité réviosionniste que l'on peut "admirer" sur leur page Facebook dont voici une copie d'écran 20 heures après sa diffusion le 3 septembre 2014 :

France 3 Bretagne Facebook jpeg

Ainsi donc, les Bretons auraient construit des villes, des châteaux, des remparts et des fortifications pour se protéger des Anglais et des Espagnols... Ces deux derniers sont des ennemis traditionnels de la France dans l'Histoire, c'est donc une vision clairement franco-centrée et biaisée que véhicule France 3, sans complexe. Exit les autres nations européennes avec qui les Bretons ont fait la guerre mais aussi (et surtout) développé des relations diplomatiques et commerciales : Basques, Portugais, Ecossais, Flamands, Allemands, Suisses, Italiens, Autrichiens, Danois etc... Encore une fois, on réduit la Bretagne à une peau de chagrin régionale, c'est-à-dire insignifiante, écrasée par l'Histoire-de-France ©, seul catéchisme autorisé en Bretagne, surtout dans les médias et à l'école. Mais surtout, l'énormité de l'énormité consiste à nier le fait que les premiers ennemis des Bretons au cours des siècles, la plus grande menace d'invasion et de guerre, c'était les Français ! Quoi ? Les Marches de Bretagne auraient été construites pour se prémunir des Espagnols ? Quoi ? Ce sont les Anglais, peut-être, qui ont fait le siège d'Hennebont pendant la Guerre de Succession et l'intervention de Jeanne La Flamme, héroïne nationale s'il en est ? Bigre non ! Ce sont bien les Français qui, en prédateurs, ont toujours cherché à envahir la Bretagne, sans succès pendant 8 siècles, par la guerre, la ruse et la corruption, jusqu'à la bataille funeste de Saint-Aubin du Cormier en 1488 puis le soit-disant Traité d'Union de 1532.

Mais de cela, ni les médias français ni l'école française ne vous parleront jamais.

Cerise sur le gâteau, une belle carte de "Bretagne" sans la Loire-Atlantique ! Mais avec les autres départements ! Au Moyen-Age en plus ! Cela rappelle la propagande des Pays de la Loire, région artificielle dont les mêmes médias fabriquent une Histoire et une identité ex nihilo pour mieux noyer notre identité nationale.

Quelques 130 personnes ont liké ce post de France 3 "Bretagne" au bout de 20 heures. Ont-elles conscience de l'énormité de ces mensonges ? Parmi elles, il y a sûrement beaucoup de Bretons... Peu de personnes osent réagir en commentaire en comparaison. Cela ne laisse pas d'inquiéter sur l'indépendance d'esprit et de réflexion des Bretons. Sont-ils eux aussi devenu des "veaux", comme appelait les Français Charles De Gaulle ?

Citons pour conclure Milan Hübl, historien tchèque :

"Pour liquider un peuple, on commence par lui enlever la mémoire. On détruit ses livres, sa culture, son histoire. Puis quelqu’un d’autre lui écrit d’autres livres, lui donne une autre culture, lui invente une autre histoire. Ensuite, le peuple commence lentement à oublier ce qu’il est, et ce qu’il était . Et le monde autour de lui l’oublie encore plus vite."

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Histoire
commenter cet article
16 mai 2008 5 16 /05 /mai /2008 11:43

Le 8 mai ou le 9 mai est fêté dans beaucoup de pays du monde, notamment européens, comme la victoire des alliés sur l’Axe et plus particulièrement un régime issu du jacobinisme : le IIIè Reich, un état impérialiste et raciste voulant appliquer la folie du national-socialisme à la planète toute entière. Autant dire que c’est un jour importantissime dans l’Histoire de l’Humanité, le jour où la barbarie humaine contemporaine, bien qu’elle existe encore aujourd’hui, a été mise à terre. 

Un 8 mai peut en cacher un autre

Dans ces commémorations, il est affligeant de constater, encore une fois cette année, que le petit monde médiatico-politique français continue à manipuler l’Histoire en se faisant passer pour, globalement, des résistants aux nazis. Ce 8 mai 2008, Nicolas Sarkozy, qui a récemment scandaleusement manipulé l’émouvante et triste histoire du jeune Guy Môquet (qui n’a jamais été résistant), est allé à Ouistreham pour rendre hommage à l’action du commando Kieffer, commando des « Forces Françaises Libres »  qui a débarqué le 6 juin 1944 mais en étant intégré dans les troupes sous commandement britannique (d’où le mépris postérieur de l’orgueilleux De Gaulle). Ce commando comptait nombre de Bretons (certains parlent d'un tiers, d'autres de plus de la moitié), ce qui n’est pas étonnant vu que nos compatriotes constituèrent la très large majorité des recrues des par conséquent bien mal nommées Forces « Françaises » Libres. Au sortir de la seconde guerre mondiale, nous serons d’ailleurs encore une fois roulé dans la farine car nous étions arrivés à ce souhait que la France reconnaisse politiquement notre action de combattant aussi bien en Bretagne qu’en France et dans le monde, et nous savons bien qu’au contraire la France a mis une terrible chape de plomb sur nos désirs ne serait-ce que d’autonomie ou même de simple reconnaissance culturelle et linguistique, et ce jusqu'à aujourd'hui!

Mais il est un peuple qui a connu ce mépris terrible des Français de façon encore plus dramatique, tragique même, et précisément ce 8 mai 1945. Il s’agit des Algériens qui, à l’annonce de l’armistice, ont voulu fêté la capitulation. Une fête qui a dégénéré en émeute de la part de ce peuple opprimé par le régime colonial français, et c’est là que la France (c’est-à-dire son armée et surtout les donneurs d’ordre, les politiques) ont perpétré un effroyable massacre. Les historiens parlent aujourd'hui de 45000 morts. Pour prendre la mesure d'une telle sauvagerie, il faut faire le calcul suivant : en admettant que la journée à duré 24 heures, cela fait 1875 personnes tuées par heure, plus de 31 assassinats par minute ! Oserons-nous parler, le jour de la victoire des Alliés sur les nazis et leurs collaborateurs, de rendement industriel dans l’horreur ?

En ce mois de mai, nous pourrions encore évoquer de tristes anniversaires pour les Malgaches ou des Corses, mais je laisse d’autres en parler mieux que moi. Un mot seulement sur les 18 patriotes Kanaks massacrés il y a 20 ans, début mai 1988, lors de l'assaut de la grotte d'Ouvéa en Nouvelle-Calédonie. On en retrouvera 12 avec une balle dans la tete, pour certains post-mortem. Certains auront été exécutés... au lance-flamme. Officiellement pour Jacques Chirac premier ministre et Bernard Pons son fidèle ministre des territoires (sic) d'Outre-Mer, il n'y a pas eu de "bavures" (re-sic) ce jour-là.

Mitterrand, une vie française

N'empêche que ce 7 mai 1988, François Mitterrand est réélu président de la république française. Les Français croyaient-ils qu'il était plus humaniste, kanak-friendly que le RPR? Celui qui, respectueux et admiratif, fleurissait chaque année, comme un pélerinage, la tombe du maréchal Pétain? Il avait été, il est vrai, décoré de la Francisque, la plus grande distinction française de l'époque, des mains même du chef du régime de l'Etat Français, en décembre 1943. Cela méritait bien d'entretenir le culte. Il avait fait envers lui le solennel serment de fidélité, pendant que tant de héros, la plupart anonymes, et on sait à quel point les Bretons y ont pris plus que leur part, résistaient au fascisme, et y sacrifiaient leur vie. Six petit mois avant que le commando Kieffer ne débarque en Normandie. Oui, c'est bien lui le vrai François Mitterrand, qui sera ensuite ministre de l'intérieur puis de la justice de 1954 à 1957, pendant ce que le pouvoir politico-médiatique français parlait avec une hypocrite pudeur des "événements d'Algérie", alors qu'on massacrait et qu'on torturait à tout va. Entre Jacques Chirac et François Mitterrand, il n'y avait rien à attendre pour les Bretons évidemment, mais pas beaucoup plus pour les Français, je veux dire les Français qualifiés avec mépris de "moyens", comprenez qui n'appartiennent pas aux quelques milliers de privilégiés situés en haut de la pyramide française. Mais les Français ont ce qu'ils méritent, car au final ils s'accomodent bien de leurs dirigeants, préférant vivre dans l'illusion d'appartenir à la race des seigneurs. Ils ne reconnaissent personne ni rien d'autres que leur perfection. Leur orgueil les aveugle. Ce lourd passé qui est le leur les rattrapera peut-être un jour.

Mai, mois de l'espoir breton

Ce mois de mai est heureusement marqué par deux dates importantes et précieuses. Le 9 mai est la journée de l’Europe, cette belle idée des peuples qui font la paix et travaillent ensemble, dans le respect de leur diversité*. Après l’horreur, l’espoir. Puisse notre pays trouver sa place légitime dans le concert des nations du XXIè siècle. Un poète nationaliste nous l'a un jour soufflé : "Nous te ferons Bretagne…"** Et justement, le 19 mai est celui de la Saint Yves, devenue fête nationale. Une fête nationale sympathique, sans défilé militaire ni démonstration de force. Une fêe populaire qui doit encore gagner en patriotisme et ne pas se cantonner à la culture inoffensive. Nous sommes sur la bonne voie. Bevet Breizh! :-)

* "L'unité dans la diversité" est la belle devise de l'Europe.
** Xavier Grall, un de nos grands poètes, mort en 1981.

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Histoire
commenter cet article

Présentation

  • : NADOZ, blog de réflexion politique bretonne
  • NADOZ, blog de réflexion politique bretonne
  • : Bienvenue sur Nadoz, un blog qui milite pour une Bretagne à nouveau libre et indépendante. Il donne infos et idées sur notre pays, ses habitants, la France aussi, et sur le monde en général, sous un angle qui se veut moderne et contemporain. Une vision absente des médias français aux ordres. Pourquoi NADOZ? A partir de ce joli mot (aiguille), la langue bretonne a construit 2 termes évocateurs : nadoz-vor (boussole) et nadoz-aer (libellule). Bonne lecture et vive la Bretagne indépendante!
  • Contact

Rechercher

Archives

Catégories