Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 16:35

Ouest-France est la premier quotidien de l'Hexagone, ce qui n'est pas spécialement un exploit vu le nombre de lecteurs des quotidiens parisiens hyper-subventionnés que sont Le Figaro, L'Humanité, La Croix, Libération, Le Monde et consorts.

Il est utile de rappeler en préalable qu'il fut créé à la fin du XIXè siècle pour noyer cette Bretagne décidément trop remuante dans "l'Ouest" (déjà à l'époque !). Il changera de nom à la Libération, passant de Ouest-Eclair à Ouest-France, sans presque changer l'équipe qui était en place pendant les années de collaboration médiatique avec les nazis et le Régime de l'Etat français. En termes polis on appelle ça "la continuité de l'Etat". Les quotidiens bretons eux, justement plutôt critiques vis à vis de l'occupant allemand et du régime français collaborationiste, seront purement et simplement arrêtés... Depuis c'est le vide médiatique intégral : aucun journal breton en Bretagne, fait unique en Europe. Heureusement qu'il y a encore internet...

Aujourd'hui, le groupe Ouest-France se porte bien. En fait, il règne en maître sur "l'Ouest", comprenez en Bretagne + quelques départements limitrophes pour mieux noyer le poisson. Il possède tout ce qui se fait en terme de presse régionale, du quotidien local au magazine régional, à l'exception du Télégramme, en Basse-Bretagne, qui n'a pas encore été absorbé. Mais peu importe, puisque le rôle est le même pour les deux quotidiens : relayer les informations "régionales", "nationales" et internationales de l'Etat français en Bretagne à travers l'Agence France Presse, agence de presse d'Etat elle aussi hyper-subventionnée, violant ainsi impunément les règles européennes en matière de liberté de la presse (100 millions d'€ par an au bas mot). Une bonne partie des articles sont donc des copier-coller rabotés ou rallongés des dépêches de l'AFP... On peut citer aussi le préfet qui écrit carrément des articles dans ses colonnes (non signés bien sûr), etc...

Les exemples de désinformation plus ou moins alambiqués ne manquent donc pas concernant la Bretagne. Récemment les Bonnets Rouges ont fait l'objet d'attaques médiatiques et d'amalgames douteux. Salir, dévaloriser, et en même temps valoriser la référence française, telle pourrait être leur devise...

pussy-riots.jpgMais sur le plan international aussi, le monopole des informations maintient les Bretons dans la matrice parisienne. Ainsi Ouest-France avait osé écrire que les Pussy Riots ("Soulèvement, révolte de chattes" en anglais) étaient enfermées dans... un goulag. N'importe quelle personne cultivée sait que les goulags n'existent plus depuis longtemps, mais peu importe, il s'agit de relayer le Russia bashing et le Putin bashing des Américains, puisque Paris le veut. Et peu importe si seulement deux d'entre elles ont juste fait une "colonie de travail" (un dispositif à mi-chemin entre la prison et les travaux d'intérêt général), et ce pendant un an et demi, les Bretons n'ont pas à le savoir. Sous la plume de Ouest-France, violer la grande cathédrale de Moscou, l'équivalent pour les Orthodoxes du Saint-Pierre de Rome des Catholiques ou de la Mecque des musulmans, devient une "prière anti-Poutine dans une église de Moscou" (sic). Les Bretons ne doivent pas connaitre les agissements de ces idiotes manipulées, comme le fait de se glisser des animaux morts dans le vagin, juchées sur l'autel d'une église, ou organiser une partouze filmée et photographiée dans un musée, avec même une des Pussy Riots enceinte... On l'aura compris : ce ne sont pas les talents musicaux de ce soit-disant groupe de rock punk qui les ont rendues célèbres dans le monde occidental, mais bien le département d'Etat américain dans ces opérations de soft power donc ils ont le secret. Même Madonna les a reçues à New York ! A quand une cérémonie en leur honneur à la mairie de Paris ? Ouest-France s'en félicitera dans ses colonnes, à n'en pas douter.

Bien sûr, nos désaxées du bulbe ont accouru à Sotchi où elles ont organisé une nouvelle mise en scène au pied d'un bâtiment de guerre russe de la Mer Noire, provoquant de sérieuses empoignades avec les militaires...

article-0-1B4B881600000578-609 470x716sotchiMais les Américains ne se contentent pas de manipuler différents agitateurs de la société russe. Les Jeux Olympiques de Sotchi sont pour eux l'occasion de tenter de ridiculiser les méchants Russes (et Poutine le chef des "vilains"). Ainsi nos toutous français ont largement relayé médiatiquement le Sochi bashing. Par exemple des Américains se sont introduits dans un hôtel pour prendre en photo les toilettes dont les cloisons n'avaient pas encore été posées, et se sont moqués de ces toilettes qualifiées de "collectives". Ainsi tel athlète affirme que la serrure de sa salle de bain était bloquée et a littéralement défoncé la porte, puis a posté la photo surt twitter. D'ailleurs toutes ces personnes ont immédiatement posté les photos idoines sur les réseaux sociaux, avec les commentaires ironiques de circonstances. Ce qui est étonnant, c'est de voir les commentaires des gens en ligne. C'est incroyable comment on leur fait avaler n'importe quoi...

Page-Image.png

Kate_Hansen.JPG

Aujourd'hui le Sochi bashing continue en la personne de la lugeuse californienne Kate Hansen. Ouest-France nous "apprend" qu'elle a posté sur twitter une vidéo où elle filme un husky se balladant dans le couloir de son hôtel. Sauf qu'elle met : "un loup dans mon couloir ?!?". Ouest-France confirme l'info du loup. Ignorance crasse ou volonté de nuire ? Un peu des deux sans doute pour l'Américaine, ses compatriotes n'étant pas réputés pour leur finesse et leur culture (vues ses photos sur internet Kristen Hansen semble plus douée pour les grimaces stupides). Cela dit, vu les deux hashtags ajoutés au twits #SochiFail et #SochiProblems, il n'est pas interdit de pencher pour une bonne dose de malveillance.

Il est d'ailleurs suspect de constater que sur tous les athlètes présents à Sotchi, seuls les Américains rencontreraient des problèmes dus à l'incompétence et l'imbécilité des Russes (car en gros c'est l'idée). Certes la Russie a encore des progrès à faire pour atteindre les standards de qualité occidentaux, mais elle est sur la bonne voie, et les Américains feraient bien d'être un peu moins arrogants. Les derniers chiffres révèlent que 30% des Américains croient que le soleil tourne autour de la Terre...Mais de cela, Ouest-France ne parlera que si Paris l'autorise.

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Médias
commenter cet article
21 juillet 2013 7 21 /07 /juillet /2013 06:46

Vendredi, Bruno Sroka a effectué la première traversée de la Manche en kite-surf. Parti de l'Aber-Wrac'h (Léon), il est arrivé à Crosshaven, en baie de Cork en Irlande, après 16 heures 40 de glisse. Bruno Sroka est un grand sportif breton, triple champion du monde de kite-surf. C'est aussi un aventurier des mers car c'est le seul à avoir passé le fameux Cap Horn en kite-surf. Les Bretons peuvent donc être fiers de leur champion et recordman mondial, d'autant plus dans un sport inventé par eux et aujourd'hui pratiqué dans de nombreux pays.

Cette traversée de la Manche est bien une première mondiale et un exploit sportif qui ont été salués comme tels dans le monde entier. Mais pour cela, l'info est malheureusement passé par le flitre bleu-blanc-rouge de l'AFP et de ses satellites les médias parisiens, si bien qu'elle est devenue la chose suivante : "Un français effectue la première traversée de la Manche entre la France et l'Irlande!". Et voilà, le tour est joué! Comme d'habitude les Bretons se font sodomiser et les Français raflent le mérite des autres. Comme disait l'autre : "Les pommes de terre pour les cochons, les épluchures pour les Bretons!".

D'autres sportifs bretons brillent régulièrement dans les compétitions internationales sans que les Bretons n'en soient informés, sauf par quelques rares sites internet comme 7seizh.com ou agencebretagnepresse.com. Pour ne parler que des deux derniers jours, au championnat d'Europe de cyclisme junior en Tchéquie, Séverine Eraud, de Marsac-sur-Don (à côté de Châteaubriant), remporte le titre, et chez les garçons doublé breton avec Franck Bonnamour (Lannion) à la première place et Elie Gesbert (Andel, à côté de Lamballe) à la deuxième. Là encore, aucun média breton autre que le site 7seizh n'a été là pour en informer leurs compatriotes.

La liste serait longue des sportifs bretons qui brillent "dans leur coin", "sans rien dire" ou plutôt sans avoir la possibilité de s'exprimer. Les Bretons n'ont droit qu'à des couvertures médiatiques massives de Français ou néo-Français (la France n'hésitant pas à avoir recours au mercenariat) qui, en plus d'être des étrangers imposés au potentiel supporter breton, ne sont pas toujours des exemples...

Bruno Sroka lui prévoit de tenter la traversée de la Mer Méditerranée en 2014 et la traversée de l'Océan Atlantique (New-York-Brest) en 2015. Un grand bravo et courage pour la suite!

Le-kitesurfeur-Bruno-Sroka--en-Allemagne-le-29-juillet-2009.jpg

Photo : le kitesurfeur Bruno Sroka, en Allemagne le 29 juillet 2009 (MALTE/CHRISTIANS/DPA/AFP)

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Médias
commenter cet article
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 10:32

Il est des noms avec lesquels le monde médiatico-politique français va seriner les bons citoyens jusqu'à la lie. Ainsi tout le monde connait le nom de Marie Myriam, cette chanteuse qui est la dernière à avoir gagné le concours de l'Eurovision pour la France, en 1977, et dont plus personne n'a entendu le son de sa voix depuis bientôt 40 ans. Chaque année on nous ressert le couplet sur Marie Myriam, en espérant sans le dire qu'enfin un représentant tricolore va la remplacer pour les 30 ou 40 prochaines années. On a presque pitié pour eux de les voir ramer à ce point. Même chose chaque mois de juin en moment de cet ennuyeux tournoi de Roland-Garros dont les médias français aiment tant exagérer l'importance internationale : on nous reparle inlassablement de Yannick Noah, vainqueur en 1983, il y a 30 années. 30 années de propagande tricolore à coup de reportages, de sondages, de charity business et de chansons françaises bas-de-gamme (pléonasme...). Nos médias pensaient avoir trouvé leur nouveau champion éternel avec Jo-Wilfried Tsonga, mais il s'est fait battre hier à plate couture en demie-finale par David Ferrer l'espagnol. Il ne gagnera pas Roland-Garros, ne touchera pas les 1,2 millions d'€ de prime pour le vainqueur et devra se consoler en se disant que les Kinder Buenos ont investi 26 millions d'€ de publicité sur sa tête de vainqueur. Car le monde médiatico-politique français ne dédaigne pas, loin de là, fricoter avec le monde des grandes entreprises. Faites ce que je dis, pas ce que je fais.

Et comment ne pas citer "les Bleus", autrement dit les joueurs de l'équipe de foot de la France : coup de boule de Zidane la racaille contre un joueur italien en finale de coupe d'Europe, coup de main d'Henry le tricheur contre les Irlandais dans un match décisif pour se qualifier pour la coupe du monde, coups de queue de Ribery l'islamiste et ses amis footeux avec une prostituée mineure... Dans les minutes qui ont suivi le match de la France contre l'Italie en finale de la Coupe d'Europe, cette crapule de Jacques Chirac, alors président, avait immédiatement réagi devant les micros en niant que Zidane ait donné un coup au joueur italien. Bien sûr Zidane n'a eu aucune sanction ni pendant ni après le match. Est-il besoin de rajouter quelquechose?

Comme on est déjà (et comment!) dans la politique, restons-y. Récemment Clément Méric s'est fait tuer en plein Paris, semble-t-il à coups de poings par un jeune bone-head. C'était un militant d'extrême-gauche, certes il était breton mais dans le cas présent, pour le monde médiatico-politique il était français. Car ce monde médiatico-politique choisit les nationalités comme ça l'arrange, nous allons le voir plus bas. Clément Méric était blanc aussi, mais comme il a été tué par un militant d'extrême-droite, tout va bien. Car certains critères sont prédominant par rapport à d'autres. Bref il est "éligible" au panthéon des héros médiatico-politique français, alors il a droit aux honneurs "républicains" pour reprendre leur expression. Et quels honneurs! Un véritable déferlement médiatique. On en parle et on en parle depuis des jours. Les médias jouent parfaitement leur rôle, les militants de gauche aussi qui manifestent et occupent la rue comme une incroyable provocation fasciste. Clément Meric n'était pas l'enfant de choeur qu'on nous présente : militant à SUD, un syndicat d'extrême-gauche, il participait à des "rondes anti-fascistes" dans les rues de Paris. On l'a même retrouvé sur des images de contre-manifestants, le visage à moitié caché par un foulard, contre "la manif pour tous". D'ailleurs on en a profité ici et là pour accuser les opposants au mariage homo d'être les coupables du meutre de Clément Méric! Bref, la mort tragique d'un des leurs est l'objet, sous nos yeux écarquillés, d'une récupération par les fascistes de gauche. Car ce n'est qu'une histoire de bagarre entre skin-heads, qui rappelons-le sont de gauche ou de droite mais surtout brutaux et violents. En passant, le Parti de Gauche, pas le dernier dans les manifs du moment, a essayé de faire croire que Clément Méric appartenait  à son mouvement. Au milieu de la propagande à l'oeuvre, certains se distinguent par leur absence totale de scrupules.

Répétons-le, Clément Méric était brestois mais pour ce monde médiatico-politique il était français. C'est important de comprendre cela. Ce petit monde qui fait la pluie et le beau temps est tout à fait raciste. Selon votre statut médiatique vous serez breton, corse, catalan, basque, alsacien, flamand... ou français. Un roman est écrit par un breton : il est estampillé "régionaliste", il est écrit par un parisien, c'est de la littérature français (donc universelle). Une telle est mannequin, ou chanteuse? Elle est française, pas corse. Un tel est un escroc? Il est corse, pas français. Un tel est un musulman converti, adepte du djihadisme? Il est breton, pas français, et pour une fois même s'il est nantais il est breton figurez-vous! Un tel est chef d'entreprise? Il est français, pas breton! Un tel est indépendantiste? Oui mais il est noir! Ah attention! Le critère "noir" est plus fort que le critère "indépendantiste", alors on l'encense et on veut même transférer son cadavre encore tiède au Panthéon!

Ainsi nous pouvons résumer ces pratiques abjectes en deux points. Il existe des critères précis pour être systématiquement mis en valeur par le monde médiatico-politique français : français (encore mieux : parisien), typé (le top : noir ou moyen-oriental, le flop : extrême-oriental), de gauche ou encore mieux d'extrême-gauche. Ces critères ne sont pas cumulatifs mais plus vous en possédez mieux c'est. Concernant le critère français, l'avantage est qu'il est suffisamment flou pour que n'importe qui soit présenté comme français ou francophile (oui parce qu'il adorent aussi montrer LE journaliste américain qui encense la France).

Tous les jours des personnes meurent en Hexagonie. Certaines par accident, suicide, maladie... D'autres parce qu'elles sont assassinées. On avait d'ailleurs rendu hommage aux victimes des violences de banlieue au début de ce blog. Tous les jours des personnes sont tuées parce qu'elles sont femme, blanche et/ou bretonne. Un jeune breton, Yohann, est mort hier à l'hôpital, tué par un coup de poing reçu dans un bar de la fameuse rue Saint-Michel de Rennes. Il était masculin, blanc et breton, bref aucun intérêt... On ne saura probablement jamais les circonstances exactes. Ca n'intéresse pas les médias, et les rares fois où ils en parlent, en plus ils mentent. Souvenez-vous de ce jeune lycéen rennais tué à coups de poing par un lycéen "réfugié" (sic) "tchéthène" (sic), un grand quotidien français avait appelé son agresseur Vladimir, le faisant passé pour un russe... Souvenez-vous de cette jeune nantaise atrocement tuée par un "réfugié" (sic) angolais. Quelques lignes dans les faits divers. Ces choix sont profondément idéologiques, jacobins, anti-démocratiques. La seule solution pour nous est d'avoir nos propres médias bretons. Pour l'instant nous n'avons rien, cas unique en Europe. Au moins, ne soyons pas dupes de la propagande française et du conditionnement qu'elle opère.

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Médias
commenter cet article
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 08:42

Il y aurait beaucoup à dire sur l'intervention militaire française au Mali. Déjà il y aurait beaucoup à dire sur le Mali, un Etat artificiel et clientéliste, création directe du colonisateur européen, comme souvent en Afrique. Que la France, pourtant en déficit, aille jusqu'à envoyer son armée pour sauver ce Mali en état de déliquescence avancé en dit long sur les intérêts néo-colonialistes qu'elle continue à entretenir, gouvernement après gouvernement, régime après régime, générations après générations, avec ses différentes reproductions d'elle-même qu'elle a  créées dans le monde, et qu'elle maintient donc souvent, c'est le cas ici, à bout de bras. Après tout, tant que le contribuable breton ou alsacien continue à payer, il n'y a pas de raison d'arrêter des pratiques qui procurent tant de pouvoir et tant de richesses! Finalement depuis Saint-Aubin-du-Cormier rien n'a changé : la France a fait la guerre aux Bretons, elle les a soumis, puis elle est passée à l'Italie du Nord qui a subi le même sort*, puis elle est passé à... mais la liste serait trop longue à établir, tant la France a envahi, soumis, exploité, massacré sans arrêt depuis 7 siècles. L'Histoire de France, dans sa vérité brute, n'est qu'une longue suite de guerres de soumission. "Qu'un sang impur abreuve nos sillons", cette phrase résume à elle seule l'Histoire de France. Le colonialisme et son monde de corruption et de guerre est décidément bien dans son ADN, quelque soit les latitudes ou les époques.

 

Mali_football.jpgAujourd'hui, donc, c'est le Mali qui est sur le devant de la scène. Mais pour bien comprendre l'acte il faut revoir toute la pièce depuis le début. 

 

Acte I : en 2007, année de son élection à la présidence de la république française, Nicolas Sarkozy reçoit son homologue lybien Mouammar Kadhafi à l'Elysée. La France ne ménage pas ses efforts pour accueillir ce dictateur adepte du terrorisme d'Etat, et la réception en grande pompe est à la hauteur des espoirs français. Car la France compte bien vendre la technologie nucléaire française à notre grand démocrate lybien, officiellemment pour un usage civile osent nous dire les médias français...

 

Acte II : 2011, la France, avec la bénédiction des Etats-Unis, fait la guerre à la Lybie, pour instaurer la démocratie osent nous dire les médias français, en réalité pour des raisons géo-politiques inavouables. Et avant tout, du point de vue de Sarkozy, pour tuer Kadhafi qui, dans sa mégalomanie incontrôlable, a l'indélicatesse de menacer de révéler qu'il a financé la campagne présidentielle de 2007 avec son argent malodorante. Au cours de cette guerre éclair, la France et ses alliés atlantistes arment les rebelles du Sahara pour précipiter la chute du dictateur. Le dénouement de cet acte II est que la Lybie entre dans le club des pays musulmans qui passent d'une dictature militaire laïque à une situation politique sous contrôle islamiste : Irak, Afghanistan, Egypte, Tunisie... à noter qu'en ce moment notre "équipe de nettoyage" s'occupe de la Syrie mais le voisin russe se veut désagréable. Cela retarde (compromet?) l'accomplissement de la prochaine étape dans la croisade des Américains "pour un monde libre" (sic) : l'invasion de l'Iran. Cela étant dit, Obama ayant reçu le prix nobel de la paix, je suis sûr que tout va s'arranger, ne vous inquiétez pas braves gens!

 

Acte III : 2013, une guerre chasse l'autre. Suite à la chute de Kadhafi c'est tout le Sahara qui est déstabilisé. Le Mali, dont toute la partie nord est touareg (et non noire) est un des Etats de création française les plus avancés dans sa déliquescence (corruption généralisée, traffics en tout genre, népotisme... tout cela en relation étroite avec la France). Il est donc vite gravement fragilisé par le développement de ces rebelles du Sahara qui menacent de faire sécession dans le nord. Les militaires français viennent alors sauver l'Etat malien et son armée de la débandade. Mais l'absurde n'étant jamais loin dans ces situations, les militaires français sont la cible d'armes qui viennent en partie de l'important arsenal que la France a donné aux rebelles en Lybie deux ans plus tôt! Autre fait remarquable : les militaires français découvrent dans les affaires de leurs adversaires des documents... Pole Emploi! Eh oui, on peut être rebelle touareg, voire combattant islamiste dans le Sahara, est toucher les Assedics! C'est beau la France quand même, je ne peux m'empêcher de lancer un vibrant COCORICO!

 

Concernant le traitement médiatique de cette guerre, comme d'habitude on a droit à une présentation très spéciale des événements. Les commentaires des spécialistes, analyses et autres blablateurs sont quelquefois gratinées! Mais peu importe, l'essentiel est de donner l'illusion du dialogue, du débat, de l'information.

 

L'acte IV pourrait s'intituler : L'apparition du marin breton.

 

Un certain Gille Le Guen, nantais converti à l'islam depuis 30 ans, est capturé par l'armée française. Oh ce n'est pas le premier occidental converti à l'islamisme que l'armée capture, mais lui on en parle plus que les français. Nous ne sommes pas parano : on en parle abondamment dans les médias français, c'est un constat et ça pose question. De plus, vous remarquerez que pour une fois, Nantes est en Bretagne pour les médias! La question ne se pose plus pour eux tout d'un coup. Tout cela laisse vraiment rêveur... Voir l'article de France 24 par exemple.

 

* vous avez appris à l'école primaire les noms des batailles gagnées par François 1er, et vous vous souvenez certainement de la date de la bataille de Marignan.

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Médias
commenter cet article
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 15:54

AFP.jpgVoici une histoire qui nous vient de Russie. Lisez-la jusqu'au bout, c'est vraiment édifiant!

"L'AFP l'agence française de désinformation" : cliquez ici  pour lire l'article de ce journaliste français installé à Moscou.

Les journalistes français ne sont pas là pour informer ou interroger mais pour manipuler et désinformer sans vergogne. Leurs motivations sont d'ordre idéologique. La liberté d'expression, la diversité d'opinions, la pluralité médiatique, la liberté de la presse et des médias, l'éthique journalistique, la séparation entre les pouvoir médiatique et les autres pouvoirs (judiciaire, législatif, exécutif...) base de toute démocratie... Tous ces éléments sont inconnus en France. Un problème que nous connaissons bien en Bretagne où tout débat, toute expression, toute liberté sont confisqués par un petit nombre. Les Français appellent cela "la République". Nous préférons la démocratie pour notre pays.

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Médias
commenter cet article
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 12:09

depardieu.jpgDepuis plus d'un an, le déferlement quotidien de la désinformation médiatique française se focalise régulièrement sur la Russie. Il serait impossible de citer ici toute la désinformation et toutes les manipulations "servies" aux citoyens par le petit monde médiatico-politique français, des élections législatives et présidentielle russe à l'affaire Depardieu en passant par ces idiotes de Pussy Riots présentées sans rire comme le symbole de l'opposition politique dans leur pays. Je me contenterai de donner les liens d'un article et d'une vidéo.

Les étrangers sont toujours étonnés de la virulence avec laquelle la France jette sa xénophobie à la figure des pays étrangers. La campagne russophobe de nos petits mafieux fransquillons est l'exemple type du moment. Et demain ce sera un autre pays ou une autre région. L'origine de cette xénophobie, inscrite dans le marbre par les paroles très explicites à ce sujet de la Marseillaise, est tout à fait simple : la France pratique ce exercice de xénophobie politique depuis des siècles envers "ses" provinces (province veut dite étymologiquement "pays vaincu"). La France ne fait donc qu'appliquer au monde ce qu'elle pratique depuis des siècles en interne.

La Bretagne peut-elle elle aussi subir un pic de xénophobie dans les prochaines années? C'est possible, mais uniquement si les Bretons se réveillent et ne mettent plus leur fierté au fond de leur culotte... Actuellement, la Bretagne a une très bonne image en France... Plus la britophobie des Français se réveillera et s'exprimera et plus ce sera bon signe! Mais on en est loin!

Maria_Alekhina_-Pussy_Riot-.jpg

Revenons à la cible du moment. La clique française n'a pas choisi la plus petite, il s'agit aujourd'hui d'une des premières puissante émergeante du monde, et un pays qui, à l'image de Poutine, n'a pas précisément l'habitude de se laisser marcher sur pes pieds... Son attitude détestable et détestée pourrait bien enfoncer un peu plus la France dans son trou pestilentiel. La fin est peut-être proche pour elle, tant mieux! Espérons juste qu'elle n'entraine pas la Bretagne dans sa chute... Mais tout cela ne dépend que des Bretons, personne n'ira les sauver à leur place!

En attendant, je vous propose de prendre connaissance d'un article et d'une vidéo, tous les deux venant de Russie, afin de rétablir la simple réalité de l'information. Parce que nous sommes des esprits libres, il n'est pas dit que la France réussira à ensevelir la vérité son des monceaux de calomnies et d'insultes!

Et vive la Russie!

- Article d'Alexandre Latsa sur le site de l'agence RiaNovosti

- Journal télévisé en français de La Voix de la Russie (ça dure 30 min mais ça vaut vraiment le coup d'être visioné. Adeptes de la langue de bois et du politiquement correct s'abstenir!)

 

Addendum : Il y a près de 5 ans, j'avais publié ce texte sur les impôts qui s'avère prémonitoire dans l'affaire Depardieu. Avec cette affaire, les Français, qui sont actuellement la risée du monde, s'enfoncent encore un peu plus dans leur réputation détestable que j'avais analysée il y a 6 ans, au début de ce blog.

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Médias
commenter cet article
27 février 2008 3 27 /02 /février /2008 21:40
Entendu ce matin à la radio (Europe 1) : présentation des programmes de télévision pour ce soir.  Sur la télévision publique (France 3), l'émission "Ils font bouger la France". Il s'agit de montrer des exemples  de bons citoyens qui rendent la France un pays si envié (sic). Et de nous lancer un extrait sonore de l'émission de ce soir,  il s'agit d'un radin et fier de l'être qui se prête au principe de l'émission en  "dévoilant" ses trucs. Nous sommes dans un restaurant, il dîne avec sa femme et voici comment il fait "baisser" l'addition : à la fin du dîner il va voir le maître d'hôtel et déclare que c'est l'anniversaire de sa femme, il demande donc à ce qu'on lui offre les cafés et les boissons... ce que le restaurant accepte!  Notre Dupont précise que dans ce "coup"-ci le restaurant n'ose jamais demander sa carte d'identité à la personne... Il est donc très fier de sa petite combine, ce qui est aussi le cas de la télévision française qui ne pouvait manquer de soutenir un modèle si sympathique auprès des "veaux". "Avec leurs salaires, Francis et sa femme ne pourraient certainement pas aller au restaurant toutes les semaines." Une conclusion en forme de conseil pour valoriser la malhonnêteté, élevée au rang de vertu,  la combine, élevée au rang d'intelligence et les radins élevés au rang de victimes sociales.

J'ai voulu vous faire partager ce grand moment de connerie française.
Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Médias
commenter cet article
9 juin 2006 5 09 /06 /juin /2006 15:40

La presse française en Bretagne et le monde politique hexagonal ont mis en place depuis toujours des liens étroits qui choqueraient n'importe quelle démocratie du monde. Mais en Bretagne, les gens semblent endormis, ou fatalistes, sans oublier les naïfs et bien sûr ceux qui vivent de ces liens anti-démocratiques mais si pratiques. Il faut réagir et favoriser l'émergence de nouveaux partis, des partis bretons, car tous les problèmes actuels sont politiques.

Faisons une liste de quelques illustrations concrètes parmi beaucoup d'autres :

- la préfecture de la région de Rennes (représentant du gouvernement et de l'état français dans les 2/3 de la Bretagne) commande des articles à Ouest-France, qui bien sûr fait croire que ça vient de sa rédaction! Voici un article de Libération qui explique tout : http://www.liberation.fr/page.php?Article=346192 (à noter que Libération parle de quotidien breton alors qu'il s'agit d'un quotidien français dans l'"ouest", comme son nom l'indique d'ailleurs, à ce propos lire une illustration flagrante dans mon texte sur les investisseurs étrangers).

- Tous les quotidiens français de dimension hexagonale qui ont un quasi monopole de fait en Bretagne (Le Figaro, Le Monde, Libération, L'Humanité, Charlie Hebdo, le Canard Enchaîné, etc) sont déficitaires. D'ailleurs, ils ne sont assez peu lus en Bretagne. Pareil pour les news magazines, qui la plupart du temps ne connaissent strictement rien à la Bretagne. Le Monde accuse une perte nette de 27,9 M€ en 2005. L'Humanité qui n'est plus lu par personne, organe d'un PCF moribond, vient encore de tomber en faillite. TF1 et la Caisse d'Epargne vont encore mettre du fric dedans à la demande des politiciens français. Parallèlement, ces derniers s'activent : ils mettent en place une pétition de 100 personnalités pour "la pluralité de la presse" (on ne rit pas). On y trouve différents CGTistes, des gauchistes divers et variés, mais aussi des députés UDF (Maurice Leroy et Jean Lassalle), d'autres personnalités "politiques" (Robert Hossein, Roger Hanin, Mgr Gaillot...), des journalistes comme PPDA et Stéphane Bern, ainsi que le directeur de France-Info. Bref, sachez que ces déficits chroniques sont reconductibles car vous contribuables bretons, vous payez pour qu'ils puissent continuer à vous (dés)informer. Les politiciens utilisent l'argent des contribuables pour aider les journalistes français. Bien sûr, aucun titre de presse breton ne reçoit d'argent. Et on parle de pluralité de la presse!

- les liens de collusion, d'amité et même d'amour entre politiciens et personnes des médias. Nicolas Sarkozy a une aventure extraconjugale avec une journaliste du Figaro. Béatrice Schoenberg épouse le n° 3 du gouvernement français en exercice, et c'est considéré comme normal. Christine Ockrent et Bernard Kouchner, Stéphane Pocrain et Gérard Miller dans l'émission de Laurent Ruquier, etc. A noter qu'on ne sait pas 1/100è des relations entre politiciens et personnes de médias. Sinon une dernière chose : quand en Hexagone (et donc aussi en Bretagne) un politicien français n'est pas content d'un papier, que fait-il? Il appelle carrément le média français en question, directeur ou journaliste! Et n'oublions pas le régime professionnel très favorable des journalistes, régime concocté par les politiciens depuis belle lurette.

- enfin citons ce scandale permanent qu'est l'AFP, qui reçoit 100 millions d'€ par an là où, évidemment, l'ABP par exemple reçoit peanuts. Tous les médias français recopient ou lisent l'agence officielle française. L'AFP est ainsi arrosée en violation totale avec les règles européennes élémentaires de liberté de la presse, du droit à l'information et de lutte contre la corruption et le népotisme.

A lire : "La polémique continue sur la couverture médiatique de la manifestation médiatique à Rennes"

http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=3962

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Médias
commenter cet article
20 avril 2006 4 20 /04 /avril /2006 13:43
Un article lucide et intéressant à lire absolument sur ce lien : http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=8979

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Médias
commenter cet article
4 avril 2006 2 04 /04 /avril /2006 16:13
La libellule est un des animaux les plus beaux, les plus délicats et les plus poétiques de Bretagne. Les Anglais l'appellent la Dragon Volant! Pour faire honneur au nom de ce blog, voici quelques photos :






















































































































































Une sculpture galloise:



















































































































Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Médias
commenter cet article

Présentation

  • : NADOZ, blog de réflexion politique bretonne
  • NADOZ, blog de réflexion politique bretonne
  • : Bienvenue sur Nadoz, un blog qui milite pour une Bretagne à nouveau libre et indépendante. Il donne infos et idées sur notre pays, ses habitants, la France aussi, et sur le monde en général, sous un angle qui se veut moderne et contemporain. Une vision absente des médias français aux ordres. Pourquoi NADOZ? A partir de ce joli mot (aiguille), la langue bretonne a construit 2 termes évocateurs : nadoz-vor (boussole) et nadoz-aer (libellule). Bonne lecture et vive la Bretagne indépendante!
  • Contact

Rechercher

Archives

Catégories