Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 septembre 2015 5 04 /09 /septembre /2015 10:36
Enfant syrien mort : les crocodiles pleurent.

Les médias français parlent énormément d'un petit garçon de 3 ans mort noyé et retrouvé sur une plage turque par les secouristes locaux. La photo particulièrement crue de son cadavre, gisant sur le sable, fait actuellement le tour des médias occidentaux. Sa maman et son frère aîné, réfugiés syriens, ont également péri lors de leur voyage en mer, seul le père a survécu. Il retourne aujourd'hui en Syrie pour les enterrer. Cet événement tragique nous émeut et nous touche, mais nous devons également nous garder d'être dupes de la propagande sans vergogne des médias français, à l'émotion sélective. Car l'on constate des attitudes bien différentes selon les événements et l'identité des morts qui en découlent... Lisez plutôt.

Il y a un an, en juillet et août 2014, Israël lançait l'opération "Bordure protectrice" sur la Bande de Gaza, bombardant carrément les populations civiles sans qu'aucun pays occidentaux ne proteste. Selon l'Euromid Observer for Human Right, il y eut 1743 civils tués, dont 530 enfants, sans compter les blessés et les traumatisés au niveau psychologique.

Depuis 1 an et demi que la guerre fait rage dans l'est de l'Ukraine. Ce sont plus de 6000 civils qui ont été tués, en grande partie par les bombardements de l'armée ukrainienne (sur sa propre population donc). Parmi ces 6000 morts, on compte des centaines d'enfants tués par les bombardements, des tirs ou encore des mines anti-personnelles, sans compter les blessés, les mutilés, les traumatisés psychologiques.

Il est très intéressant d'analyser l'attitude des médias français face à ces 3 événements internationaux (les réfugiés politiques ou économiques du Moyen-Orient et d'Afrique, le conflit israëlo-palestinien, la guerre en Ukraine), et leur alignement intégral sur la politique étrangère de l'Etat français qui les subventionne, il est vrai, si grassement.

Face à la montée exponentielle de migrants dans le monde (53 millions en 2015, un record absolu), et particulièrement en Europe en cette année 2015, la position de l'Etat français est d'en accueillir un grand nombre au nom de ses valeurs humanistes (eux disent "républicaines"). Les médias français, le bras armé du pouvoir politique en France, mène donc une campagne d'opinion faite d'émotion mêlée à une culpabilisation d'une grande violence (le cas du petit garçon syrien mort est particulièrement révélatrice, nous européens sommes des monstres d'égoïsme sans coeur dans un monde en détresse illustré par cette photo-choc).

Face au conflit israëlo-palestinien, le gouvernement français a une position ambigüe, soutenant la cause palestinienne au nom de ces valeurs affichées mais gardant Israël comme un partenaire économique et politique précieux. Lors de l'opération "Bordure protectrice", les médias français ont scrupuleusement gardé cette attitude ambigüe, parlant du conflit mais sans s'attarder sur les milliers de victimes civiles innocentes tuées par Israël.

Enfin, concernant le conflit dans l'est de l'Ukraine, l'Etat français soutient le gouvernement pro-américain installé à Kiev par les Américains. Il soutient l'armée ukrainienne qui bombarde sa propre population. Il soutient un gouvernement qui favorise sur son sol les groupes extrémistes, par exemple les néo-nazis qui ont brûlés vivants hommes et femmes (dont une enceinte) dans la maison des syndicats d'Odessa le 2 mai 2014. En conséquence de la politique menée par la France, les médias français n'ont pas parlé des victimes civiles du Donbass, ni de celles de la maison des syndicats d'Odessa, particulièrement odieuse. Ils n'ont pas lancé de campagne d'émotion, d'indignation et de culpabilisation en direction de l'opinion publique comme c'est le cas actuellement pour les 800 000 migrants venus du Moyen-Orient et d'Afrique en Europe en 2015.

Ajoutons que ces médias français ne s'indignent pas qu'aucun Etat du Golfe persique, pourtant des pays très riches, n'ait accueilli le moindre migrant. Les seuls pays à l'avoir fait sont les pays limitrophes (Turquie, Liban, Irak...), parce qu'ils n'ont pas eu le choix, et les pays européens. Il est vrai que les pays occidentaux ont l'indignation très sélective, là encore, quand il s'agit de l'Arabie Saoudite, le Qatar, le Koweit ou encore les Emirats Arabes Unis. Ces pays aux pratiques particulièrement barbares envers les femmes, les esclaves ou les homosexuels, sont, il est vrai, de bons clients d'armes et d'équipements de guerre.

Repost 0
Published by Nadoz-vor - dans Politique International
commenter cet article
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 20:19

defendu-de-cracher-par-terre.jpgComme nous avons vu dans le post précédent, la France mène une entreprise totalitaire en Bretagne visant à sa disparition en tant que pays. Différents moyens sont utilisés pour cela : guerres, invasion, annexion, massacres en tout genre, corruption massive, génocide culturel et linguistique, démantèlement du territoire par séparation puis dilution dans un ensemble technocratique au nom géographique dont la France a le secret.

Comme nous allons le voir dans plusieurs exemples pris dans l'actualité brûlante du moment, la France reconnait ou assasine des peuples et des pays en fonction de ses intérêt et de son idéologie jacobine universaliste.

Au moment où l'Assemblée Nationale parisienne adopte la fameuse réforme territoriale en faisant purement et simplement disparaître l'Alsace et bientôt la Bretagne, elle s'apprête à reconnaître la Palestine, pour des raisons tant idéologiques qu'électoralistes. Certains peuples ont droit d'être reconnus par la France, d'autres sont voués à disparaître, ainsi fonctionnent les Français. Si les Bretons n'en prennent pas conscience, ils disparaitront donc et leur pays deviendra une seconde Normandie.

Cela ne se retrouve pas seulement au niveau des nations et des peuples, mais aussi au niveau des individus. Actuellement, les médias nous abreuvent de commentaires et "d'analyses" sur la mort de Rémi Fraisse, jeune activiste opposé à un projet de barrage de Sivens, entre Montauban/Montalban et Albi, ou encore la mort de Mickael Brown, jeune déliquant de Ferguson dans la banlieue de Saint-Louis dans le Missouri. Les deux s'étaient mis volontairement en danger et ont été tués accidentellement, l'un par le tir de grenade d'un gendarme mobile, l'autre par un policier en état de légitime défense. Les deux morts ont donné lieu à de très violentes scènes d'émeutes, avec destruction de commerces, voitures brûlées et magasins pillés.

vive-la-france-drapeau.jpgIl serait impossible de répertorier tous les Bretons tués ces dernières années, non accidentellement mais intentionnellement cette fois, car ils seraient trop nombreux. Citons Jean-Jacques Le Chénadec et Jean-Claude Irvoas, les deux seuls tués (lâchement) par on sait qui lors des violentes émeutes de novembre 2005 (voir le tout premier article de ce blog et aussi le quatrième), Marion, jeune nantaise de 14 ans, massacrée par un délinquant angolais en 2012  (voir l'article ici), ou encore Kilian, jeune rennais de 13 ans, étranglé par un demandeur d'asile venu du Caucase (voir l'article ici). Ce ne sont que des exemples, mais aucun d'entre eux n'a fait l'objet de protestation de la part de la population bretonne, encore moins d'émeutes avec bagarres, destruction des commerces, des magasins et du mobilier urbain, pillage, agression des passants, incendie des voitures, etc. La presse écrite française en a succintement parlé dans ses colonnes, puis ils sont tombés dans l'indifférence et l'oubli.

dictature-democratie.jpgEn tant que Bretons, leur mort n'a aucune importance car leur nationalité n'existe pas, elle est niée dans sa réalité même.  L'identité de leurs meurtriers est, elle, reconnue. Une double raison pour oublier absolument ces meurtres. A l'inverse, la mort accidentelle du gauchiste Rémi Fraisse par un policier est un événement considérable. Pareil pour Mickael Brown. La mort d'un afro-américain causée par un blanc correspond aux critères manichéens français et américains : "le mauvais a tué le bon donc c'est un événement que nous sur-médiatisons". Pour Mickael Brown, l'événement est d'autant plus important qu'il renvoie à l'imaginaire culturel, historique et sociétal américain que véhicule la culture américaine dont on nous abreuve quotidiennement (cinéma, médias, télés, etc).

Certaines catégories de personnes sont aujourd'hui choyées par le système français : parisiens, gauchistes, noirs, musulmans... entre autre. Ils correspondent à un enjeu pour la France. D'autres sont méprisées, caricaturées, combattues : Bretons, Alsaciens, Basques, Corses, Savoisiens, Flamands, Catalans... tous les peuples colonisés de l'Hexagone, voués dans la tête des Français à disparaitre dans les oubliettes de l'Histoire.

hitler-melenchon-une-meme-passion-pour-l-islam.jpg

Aux Bretons de prendre leur destin en main par l'indépendance et la souveraineté. La liberté ou la France, il faut choisir.

its-all-about-attitude.jpg

Repost 0
Published by Nadoz-vor - dans Politique
commenter cet article
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 10:57

fr-nuit-gravement-a-la-bzh-copie-1.jpg

Ainsi les députés français s'apprêtent à faire disparaitre purement et simplement l'Alsace, dans le cadre de la Réforme territoriale que vient de décider le Parlement français à Paris. 2014 restera une date bien funeste pour cette région allemande tombée dans l'escarcelle de la France, pour son plus grand malheur donc. Après tout, elle aurait pu finir en Land dans une république fédérale.

La symbolique est cruelle :  nous sommes pile 100 ans après le début de la Première Guerre Mondiale. Cette guerre suicidaire provoquée par les Etats impérialistes et colonialistes européens. Cette guerre que la France a mené pour rechiper l'Alsace et la Lorraine à l'Allemagne.

Cette guerre dont, au contraire, auraient été responsables les nationalistes et les séparatistes alsaciens, bretons, écossais ou catalans, selon François Hollande dans son discours de commémoration du centenaire de la "Grande Guerre"... Et oui, les cons ça osent vraiment tout.

 

les-enfants-appartiennent-a-l-etat.jpg

2014, c'est aussi 70 ans après la libération de l'Alsace du pouvoir nazi par les Alliés. Des Alliés qui auraient été bien inspirés de ne pas extirper la France du camp de l'Axe pour la mettre dans celui des vainqueurs, comme l'exigeait Charles De Gaulle, mais plutôt de la faire disparaitre pour de bon. Cette France guerrière et vorace continua donc après-guerre son entreprise colonisatrice et impérialiste...

 

 

Nous en sommes encore là. La France reste la France. Après l'Alsace, elle va s'attaquer à un plus gros morceau : la Bretagne. Maintenant que les députés français ont exclu toute possibilité de réunifier notre pays, le maintenant dans une position de division donc de faiblesse, la voie reste toute tracée pour la prochaine étape de la destruction de la Bretagne : sa dilution dans le fameux Grand Ouest.

les-utopies-imperiales-de-la-france.jpgAinsi la Bretagne rejoindra le cimetière des nations vaincues avec l'Alsace, la Normandie et d'autres nations à travers l'Europe et le monde.

Le sort subi par l'Alsace doit nous servir d'ultime avertissement, car nous sommes bien les prochains sur la liste. La "couleur " du prochain gouvernement parisien, UMP, gauche plurielle ou FN, n'y changera rien, bien au contraire, car ils sont tous profondément jacobins et universalistes. La seule voie possible pour éviter notre disparition en tant que peuple, c'est la souveraineté retrouvée de notre patrie, l'indépendance de notre nation. La liberté ne se demande pas, elle se prend. A nos responsabilités !

Et n'oubliez pas cette phrase de Léopold Sédar-Senghor, chantre du mouvement anti-colonialiste de la négritude : "La France est la seul Etat du monde à avoir réussi à faire passer son nationalisme pour de l'universalisme."

 

ubs-degradation-des-inscriptions-aita.jpgLégende panneau UBS : dégradation française de la signalétique en breton à l'Université de Bretagne Sud (sic) de Vannes, découverte hier. La région vannetaise subit une francisation de peuplement particulièrement massive.

 

 

 

 

francais-francaise-et-fiere-de-letre.jpg

Repost 0
Published by Nadoz-vor - dans Politique
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 09:59

carte le telegramme

image : la Bretagne qui chute aux classement des régions (Le Télégramme)

La carte de l'Hexagone dévoilée par François Hollande, dans le cadre de la fameuse réforme territoriale, n'étonnera que ceux qui croient encore que la France est une démocratie qui veut du bien à la Bretagne. Elle aura peut-être le mérite d'enfin leur ouvrir les yeux sur la vraie nature des intentions des Français à l'égard de notre pays : sa disparition pure et simple par fusion dans son voisin français. Il ne faut jamais oublier que la France est un projet totalitaire dans lequel les pays et les peuples n'ont pas leur place. Pour certains cela s'appellait "Indochine" ou "Côte d'Ivoire". Pour la Bretagne, cela porte le nom de "Grand Ouest".

10255796_10203142375432496_8149232461851429239_o.jpg

Deux vérités se dégagent donc de cette improbable carte : la France n'est pas une démocratie, et la France est anti-bretonne.

Ces dernières années; l'Italie et la Grande-Bretagne, deux états de tradition centralisatrice au moins depuis le XIXè siècle, ont mené à bien leur réforme territoriale dans le cadre du débat politique, parlementaire et médiatique. Les ensembles régionaux ont été respectés dans leurs limites, d'importants pouvoirs politiques locaux leur ont été attribués. Ainsi ces 2 Etats rejoignent l'Allemagne, l'Espagne, les Pays-Bas, la Suisse et la plupart des pays européens dans une organisation fédéraliste de leur état, aboutissement de la démocratie et gage d'efficacité et de transparence parce qu'au plus près du terrain et des citoyens.

Maintenant que s'est-il passé hier à Paris ? Dans le palais de l'Elysée, François Hollande a réuni 4 copains de promo de l'ENA et ils ont décidé seuls de la nouvelle carte de la France, sans aucune consultation parlementaire préalable, ni médiatique, ni de la société civile, ni universitaire, ni économique, ni régionale d'aucune sorte. Les seuls qui ont été consultés sont les caciques du PS ! Ainsi Martine Aubry ne veut pas que le Nord-Pas-de-Calais s'unisse pourtant logiquement avec la Picardie ? Hé bien les Picards se débrouilleront avec les Champenois, même si aucune coopération n'a jamais été instaurée entre eux ! Ainsi Ségolène Royal ne peut pas blairer le président PS de l'Aquitaine ? Hé bien là encore on fait fi des coopérations et des habitudes prises sur le terrain et on créé un monstre composé de Poitou-Charentes, du Limousin et du Centre ! Clientélisme et jacobinisme ont toujours fait bon ménage au PS, il n'y a pas de raison qu'ils arrêtent.On notera que les deux régions les plus artificielles, le Nord-Pas-de-Calais et les Pays de la Loire, tous deux créés par le régime collaborationniste de Vichy, sont maintenues. Une preuve de plus de l'incroyable continuité du projet France, quelque soient les régimes.

Le cas de la Bretagne a fait l'objet d'une attention tout particulière. Pour l'instant rien ne change, B4 reste et Pays de la Loire reste, mais on sent bien que cela ne restera pas en l'état. Le fameux "Grand Ouest" des Français arrive ! Tous les alentours de ce "machin", dont rêvent nos maîtres français depuis 40 ans, sont maintenant verouillés : la Normandie réunifiée au nord, et une énorme région du Centre aux Poitou-Charentes qui "enveloppe" littéralement l'est et le sud.  Ils vont donc pouvoir nous l'imposer dans un second temps, en douceur. Hé oui, les Bretons étant les seuls sodomisés à avoir tendance à s'agiter, le PS a estimé qu'il était plus prudent d'y aller lentement, en mettant beaucoup de vaseline...

Ainsi la plupart des caciques de l'UMPS en Bretagne vont pouvoir se réjouir de voir le "Grand Ouest" se réaliser, diluant cette Bretagne dans un ensemble sans logique mais qui permettra de garder toujours les Bretons en minorité, les francisant lentement mais sûrement jusqu'à disparition complète.

10434008_4359417640668_7653966893194602897_n.jpg

Ce n'est toujours pas évident pour vous ? Vous avez encore un doute sur les intentions malveillantes des Français à notre égard ? Interviewé ce matin sur RMC, Manuel Valls a déclaré que cette réforme territoriale visait à préserver "l'unité de la France". Il a parlé du maintien du système France, pas de démocratie ! Et sur France Inter, Hervé Le Bras, harki bien connu au service du PS, a été encore plus clair. A une auditrice de Saint-Nazaire qui demandait pourquoi on réunifiait la Normandie et pas la Bretagne, il a répondu avec une franchise que n'aurait pas pu avoir un élu politique : "Heureusement que la Bretagne n'a pas été réunifiée, car ça aurait été un danger pour l'unité de la France !". Voilà, rien à ajouter.

Ah oui, juste une chose : quand ils vous disent que c'est pour faire des économies, réduire le mille-feuilles administratif et gagner en efficacité, bien sûr c'est faux. Les Régions en France ne pèsent quasiment rien en budget et en dépenses, ce sont les communes et les départements qui pèsent 100 fois plus, donc c'est eux qu'il aurait fallu réformer. Or leur réforme a été renvoyées aux calendes grecques. Sans parler de l'Etat évidemment, qui pèse des milliers de fois plus, c'est le boulet principal. Mais lui ils n'y toucheront jamais.

Maintenant vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas les intentions des Français à notre égard. Alors ne votez plus jamais pour un parti français. Droite comme gauche, c'est pareil. L'UDB vous entourloupe avec son discours sur la gauche "moins pire" que la droite. Tout ça c'est bonnet blanc et blanc bonnet ! Votez pour les partis bretons démocrates, ceux qui ont du sens politique et qui feront avancer le rapport de force. Oh il n'y en a pas 36, on peut citer le Parti Breton, Troadec qui a le mérite d'être une personnalité publique connue et une locomotive, et Breizh Europa. Le reste (régionaliste, français...) allie incompétence, clientélisme avec britophobie, c'est une perte de temps.

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Politique
commenter cet article
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 09:44

Hier, François Hollande a poursuivi ses sorties incognito de l'Elysée en visitant, à l'insu de tous, l'exposition du photographe socialiste Raymond Depardon au Grand Palais, à Paris. En d'autres temps, le président de la république française faisait des sorties publiques et médiatiques. François Hollande semble plutôt raser les murs.

hollande.JPG

Depuis 3 mois que le mouvement des Bonnets Rouges porte, toujours plus fort, les demandes de respiration d'une société bretonne qui étouffe sous le poids des impôts et taxes, des règles administratives, du système clientéliste français et du centralisme parisien absurde, François Hollande n'a toujours pas prononcé la moindre parole publique sur la Bretagne... Ca paraît incroyable qu'un président de la république, face à des faits aussi graves, ne bouge tout simplement pas. Peur, lâcheté? Mépris? Indifférence?

Du côté de Jean-Marc Ayrault ce n'est guère mieux. Il reste fidèle à lui-même : dédaigneux. Seul Le Foll, le ministre de l'agriculture, a été envoyé en Bretagne (comme une corvée!), mais pas plus loin que Rennes, derrière les hautes grilles de la préfecture de Région! Quimper et Carhaix sont déjà trop loin pour ces énarques franco-parisiens. "Qu'on nous préserve du voyage!" écrivait déjà Jean de Lafontaine en 1668 dans sa fable "Le Charretier embourbé", en parlant de Quimper, 7 années avant la révolte du papier timbré qui enflamma la Bretagne.  Comme quoi les siècles passent, mais l'attitude des Français vis à vis des Bretons reste...

Pour revenir au gouvernement, son dernier geste de mépris est ce "Pacte d'Avenir pour la Bretagne" qui vient de sortir, et dont les médias claironnent depuis ce matin que "2 milliards vont être accordés à la Bretagne", sans préciser sur combien d'années... Et ce mot : accordés ! Comme si les Bonnets Rouges demandaient un énième "contrat de plan Etat-région", comme s'ils réclamaient des subventions ! Aucune des revendications portés par ces milliers de travailleurs bretons n'a reçu de réponse, car le pouvoir parisien ne veut pas y répondre...Il préfère faire semblant d'avoir à faire à un lobby. Après tout, c'est bien comme cela que Jean-Marc Ayrault a toujours traité les Nantais qui venaient le voir pour simplement parler de culture bretonne, à la mairie de Nantes.

Il parait que François Hollande va bientôt dîner avec des élus bretons. Encore une fois on fait ça en catimini, entre initiés, loin des caméras et des micros. Loin du peuple. Qui sont ces personnes qui seront présentes? De quoi vont-elles bien pouvoir discuter? De l'avenir de notre pays entre la poire et le fromage? Encore une fois quel mépris, quel dédain...Quelle situation humiliante pour nous les Bretons!

La seule voie d'avenir pour nous, c'est de voter breton aux prochaines élections. Fini les élus de Bretagne qui prennent leurs instructions aux états-majors parisiens de l'UMP, du FN, du PS, des Verts, du Modem, du Front de Gauche et j'en passe. C'est seulement en créant un rapport de force politique que les choses évolueront enfin pour notre pays.

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Politique
commenter cet article
11 septembre 2013 3 11 /09 /septembre /2013 15:19

Interview d'Yves-Marie Debré par Radio Centre-ville au Québec à propos d'Aïta le collectif de défense et promotion de la langue bretonne.

hollande-on-quitte-la-bretagne.jpg

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Politique
commenter cet article
31 août 2013 6 31 /08 /août /2013 10:09

Voici une déclaration de l'écrivain et humoriste John Cleese, des Monthy Pythons. Il se moque de tout le monde : Ecossais, Français, Italiens, Allemands, Espagnols, Belges et Australiens, tout le monde en prend pour son grade, même les Anglais eux-mêmes et leur légendaire flegme! C'est spirituel, cultivé, mordant... Attention humour anglais tout simplement réjouissant!

"The English are feeling the pinch in relation to recent events in Syria and have therefore raised their security level from "Miffed" to "Peeved." Soon, though, security levels may be raised yet again to "Irritated" or even "A Bit Cross." The English have not been "A Bit Cross" since the blitz in 1940 when tea supplies nearly ran out. Terrorists have been re-categorized from "Tiresome" to "A Bloody Nuisance." The last time the British issued a "Bloody Nuisance" warning level was in 1588, when threatened by the Spanish Armada.

The Scots have raised their threat level from "Pissed Off" to "Let's get the Bastards." They don't have any other levels. This is the reason they have been used on the front line of the British army for the last 300 years.

The French government announced yesterday that it has raised its terror alert level from "Run" to "Hide." The only two higher levels in France are "Collaborate" and "Surrender." The rise was precipitated by a recent fire that destroyed France 's white flag factory, effectively paralysing the country's military capability.

Italy has increased the alert level from "Shout Loudly and Excitedly" to "Elaborate Military Posturing." Two more levels remain: "Ineffective Combat Operations" and "Change Sides."

john-cleese.jpg The Germans have increased their alert state from "Disdainful Arrogance" to "Dress in Uniform and Sing Marching Songs." They also have two higher levels: "Invade a Neighbour" and "Lose."

Belgians, on the other hand, are all on holiday as usual; the only threat they are worried about is NATO pulling out of Brussels.

The Spanish are all excited to see their new submarines ready to deploy. These beautifully designed subs have glass bottoms so the new Spanish navy can get a really good look at the old Spanish navy.

Australia, meanwhile, has raised its security level from "No worries" to "She'll be alright, Mate." Two more escalation levels remain: "Crikey! I think we'll need to cancel the barbie this weekend!" and "The barbie is cancelled." So far no situation has ever warranted use of the last final escalation level.

Traduction de la partie réservée aux froggies :

Le gouvernement français a annoncé hier qu'il a augmenté son niveau d'alerte d'attaque terroriste de "Courir" pour passer à "Se cacher". Les deux seuls niveaux plus hauts en France sont "Collaborer" et "la Reddition". Cette augmentation du niveau d'alerte a été précipitée par un feu récent qui a détruit l'usine française de drapeaux blancs, paralysant ainsi efficacement la capacité militaire du pays.

 

Voici un bon exemple de l'opinion des Brittaniques sur les Français en termes militaires et de politique étrangère, le summum du cocorico restant leur collaboration active et volontaire à l'Allemagne nazie qui a profondément et durablement choqué outre-Manche. Les Brittaniques sont à quelques encablures de nous géographiquement mais mentalement ils sont à à des années-lumières de la soupe française que le monde médiatico-politique nous sert quotidiennement en Bretagne.

10146_281487938663209_1466884753_n.jpgConcernant la Syrie, le Parlement Brittanique vient de voter la non participation à cette énième guerre américaine contre un Etat du monde musulman. Même la Grande-Bretagne, cette fois, ne suivra pas les Américains dans leur habituelle politique d'ingérence stupide et vénale (la Syrie possède les plus grands gisements de gaz naturel du monde). Regardez donc le Prix Nobel de la Paix (!) Barack Obama et son administration qui nous refait le coup des armes chimiques utilisées par le dictateur contre son peuple, comme pour l'Irak! La France, elle, a déjà déclaré qu'elle participerait à ces frappes aériennes contre la Syrie aux côtés des Américains, car le président de Conseil Général François Hollande (pardon le chef d'Etat...) l'a décidé tout seul dans son palais! Ainsi on voit bien, pour ceux qui en douterait encore (mais y en-a-t-il?), que la France n'est pas une démocratie. L'Assemblée "Nationale" et le Sénat français voteront après la décision du président de la République, car ils n'ont en réalité jamais cessé de n'être que des chambres d'enregistrement. Hé oui, pour des décisions aussi graves comme pour le reste, la "démocratie" française n'est qu'une comédie, une tragi-comédie pourrait-on dire.

1235961_681172008577450_190226474_n.jpg

Alors redevenir indépendant nous permettra de décider nous-mêmes de notre politique étrangère, en plus de nous permettre, quand bon nous semblera, de nous moquer, avec ces sacrés rosbifs, des grenouilles ridicules et des coqs malfaisants!

 

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Politique
commenter cet article
20 juillet 2013 6 20 /07 /juillet /2013 12:14

Merci à l'ENA pour ce cours particulièrement efficace.

cours-de-langue-de-bois-a-lena.jpg

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Politique
commenter cet article
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 13:33

francois-hollande-drapeau-francais.jpgFlanby 1er est à Lorient aujourd'hui. Il a déclaré :"Je fais confiance à la concertation qui s’est engagée pour trouver une solution équilibrée dans l’intérêt du grand Ouest."

Pas la peine d'être bien malin pour comprendre que ce politicien français, comme tous les autres, est notre ennemi :

dans l'intérêt du Grand Ouest = contre l'intérêt de la Bretagne

Lui c'est la Corrèze et la France, nous c'est la Bretagne notre intérêt!

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Politique
commenter cet article
1 mars 2007 4 01 /03 /mars /2007 17:06

Une affaire judiciaire me parait intéressante à évoquer, car elle est symptomatique de la crise identitaire que la France vit en ce moment.

Agé de 63 ans, Jean-Charles Marchiani a été toute sa vie un serviteur modèle de l'état français. Il entre aux services secrets français à 19 ans. Il travaille dans de grandes entreprises publiques françaises : chez Peugeot, Air France, Thompson... Il rencontre Charles Pasqua dans les milieux corses parisiens et devient son "homme de confiance" (dixit Ouest-France du 1er mars). Il sera aussi préfet du Var, ministre d'Etat (le plus haut poste, plus exactement ministre de l'intérieur et de l'aménagement du territoire, un poste hautement stratégique dans la machine étatique française). Il est aussi député européen jusqu'en 2004 sous les couleurs du Rassemblement Pour la France de Charles Pasqua et Philippe de Villiers. Notons également qu'il a été chargé de libérer des otages français au Liban en 1986 (avec succès) et les moines de Tibhirine en 1996 (en vain cette fois).

Depuis 2004, il est "préfet hors cadre", c'est-à-dire qu'il a la fonction de préfet sans avoir à travailler pour cela. Il perçoit à ce titre 8000€ par mois de la part de l'Etat comme il a dû le préciser aux magistrats. Car dans un procès, il faut avouer ses revenus de subsistance! Le dossier d'enquête précise également que JC Marchiani possède une douzaine de comptes bancaires à l'étranger, dont 6 en Suisse crédités à eux-seuls de 9,3 millions d'euros. Et moi une question me chatouille : a-t-il gagné cet argent en servant l'Etat français, qui saurait donc être généreux avec ses serviteurs! Servir l'Etat français tout sa vie, sans remords ni regrets comme dirait la chanson, rendrait-il millionnaire? Ou a-t-il gagné cet argent par des traffics mafieux? Ou un peu des deux? La Cour d'Appel semble opter clairement pour la deuxième réponse.

Jean-Charles Marchiani vient d'être doublement condamné par la cour d'appel de Paris à de la prison ferme.  Il est reconnu coupable d'avoir perçu des commissions occultes dans deux affaires d'attribution de marchés. Dans la 1ère affaire, il a été condamné à 3 ans de prison ferme, 150.000 euros d'amende et 5 ans de privation des droits civiques pour avoir touché une commission occulte de 2,6 millions d'euros de la société allemande Renk à l'occasion d'un contrat, en 1993, de fourniture de boîtes de vitesses pour les chars français Leclerc. Dans la 2ème affaire, 2 ans d'emprisonnement dont 1 ferme et 250.000 euros d'amende pour avoir, entre 1991 et 1994, perçu et partagé avec d'autres une commission de 1,4 million d'euros liée à un marché d'équipement conclu entre Aéroports de Paris (ADP) et la société néerlandaise Vanderlande.

Jean-Charles Marchiani a été laissé en liberté et a immédiatement indiqué aux médias qu'il allait se pourvoir en cassation. Notons qu'il a toujours contesté les faits qui lui sont reprochés.

Dans ce dossier, la cour a également confirmé la condamnation de l'homme d'affaires Yves Manuel, 80 ans, à 3 ans de prison avec sursis et 150.000 euros d'amende, pour avoir partagé la commission avec JC Marchiani.  Les condamnations des dirigeants allemands de Renk, le président Manfred Hirt et l'ancien vice-président Norbert Schulze, à 18 mois de prison avec sursis et 100.000 euros d'amende pour avoir versé la commission ont aussi été confirmées.

La Cour d'Appel a disposé que "les allégations de Jean-Charles Marchiani selon lesquelles les sommes perçues sur son compte représenteraient des dons que lui aurait généreusement consentis, par pur +patriotisme+(sic), Yves Manuel, pour financer des missions secrètes effectuées à l'étranger pour le compte de l'Etat français ne sont confortées par aucun élément probant et sont même formellement contredites tant par son coprévenu que par les témoignages des ministres, directeurs de cabinet ou hauts fonctionnaires concernés". En clair, l'argument de JC Marchiani qui consiste à dire que quand on est au service de "l'Etat" on n'a pas à être condamné pour corruption nest pas passé. 

Dans cette seconde affaire, son frère Claude, 53 ans, et l'intermédiaire Generoso Rodriguez, 67 ans, ont été condamnés comme en première instance à 18 mois de prison avec sursis et 100.000 euros d'amende, pour avoir perçu une partie des commissions.

 "Il est avéré et résulte notamment des explications de ses coprévenus que c'est en qualité d'ancien conseiller du ministre de l'Intérieur Charles Pasqua (...) et de l'influence réelle ou supposée qui pouvait en découler que Jean-Charles Marchiani (...) est parvenu à convaincre les dirigeants de la SA Vanderlande industries (...) de la nécessité de lui verser une commission sur le marché ADP", analyse la cour.

 Jean-Charles Marchiani reste mis en examen dans quatre autres dossiers à caractère financier : malversations présumées liées aux affaires de la Sofremi (une société de vente d'armenets liée au ministère de l'intérieur, dixit Ouest France 1er mars), ventes d'armes à l'Angola en 1993, contrat d'Elf au Nigéria, liens avec un homme d'affaires libanais. On y retrouve la goût de la France pour les ventes militaires (2è exportations françaises), la Françafrique, les traffics maffieux et autres barbouzeries politiques, militaires et financières... Mais j'insiste sur le fait que toute personne est présumée innocente jusqu'à ce qu'elle ait été reconnue coupable, donc JC Marchiani s'étant pourvu en cassation, il faudra voir ce que cela donnera dans les affaires évoquées plus haut comme pour celles-ci. Mais le fait est que la France est particulièrement touchées par ce genre d'affaire...

Sources : Ouest-France et Yahoo news.

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Politique
commenter cet article

Présentation

  • : NADOZ, blog de réflexion politique bretonne
  • NADOZ, blog de réflexion politique bretonne
  • : Bienvenue sur Nadoz, un blog qui milite pour une Bretagne à nouveau libre et indépendante. Il donne infos et idées sur notre pays, ses habitants, la France aussi, et sur le monde en général, sous un angle qui se veut moderne et contemporain. Une vision absente des médias français aux ordres. Pourquoi NADOZ? A partir de ce joli mot (aiguille), la langue bretonne a construit 2 termes évocateurs : nadoz-vor (boussole) et nadoz-aer (libellule). Bonne lecture et vive la Bretagne indépendante!
  • Contact

Rechercher

Archives

Catégories