Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 novembre 2014 1 03 /11 /novembre /2014 13:25

rechauffement-climatique-de-la-terre.jpgLe GIEC est le Groupement Intergouvernemental des Experts sur l'Evolution du Climat. C'est une émanation de l'ONU qui a reçu en 2007 le Prix Nobel de la Paix, conjointement avec le politicien américain Al Gore. Oh je sais bien ! Le Prix Nobel de la Paix n'est pas toujours très pertinent, quelquefois même politiquement correct, avec par exemple Barack Obama primé en 2009, alors que s'il y a bien un Etat qui fait la guerre partout dans le monde ce sont bien les Etats-Unis... Mais peu importe. C'est l'occasion de mentionner Jean Jouzel, vice-président du GIEC depuis 2002, qui fut le récipiendaire du Prix au nom de son organisation. Ce Janzéen d'origine est un climatologue et un glaciologue mondialement reconnu.

Or que dit-il en ce moment, avec d'autres, dans les médias français ?

- la réchauffement climatique est une certitude. Les humains sont probablement les fautifs.

- ça va continuer à se réchauffer au cours du siècle. Il nous reste une dizaine d'années pour empêcher de dépasser les 2°C de moyenne sur la planète. Au-delà, les conséquences vont être graves.

- nous sommes tous co-responsables.

Emissions-CO2-2006Sur ce dernier point, dépassons la prudence du scientifique qui ne souhaite pas rentrer dans des considérations politiques, et voyons qui sont les plus fautifs parmi les Etats du monde. L'Union Européenne, avec 11% des émissions de gaz à effets de serre, n'est pas le principal pollueur, bien que ce soit la première puissance économique et commerciale du monde et la société la plus évoluée et la plus moderne. La Chine émet à elle seule 27 % du total, suivi par les Etats-Unis qui n'a jamais cessé, depuis 100 ans, d'être un très gros pollueur.

En fait, il y a trois façons d'établir le palmarès des responsabilités .

D'abord en valeurs brutes. La Chine est première depuis 2006. C'est un pays émergent avec une population pléthorique. On compte aussi les autres gros pays émergents : Afrique du Sud, Russie, et Inde. Notons un absent , le Brésil, qui a plutot misé sur les bio-carburants. Avec les Etats-Unis, deuxième donc derrière la Chine, on a 5 Etats qui produisent à eux seuls la moitié des émissions de CO2 dans le monde ! Le schéma ci-dessus date de 2006, il est juste là à titre illustratif (graphiques Futura Science). Dans les grands ensembles développés, on peut citer le Japon et l'Union Européenne qui sont aussi de gros émetteurs mais moins que les Américains. Une troisième salve de pays développés existe, avec le Canada et la Corée du Sud par exemple. Il faut dire que ces pays ont des populations moindres que leur voisin respectif américain et japonais, mais en fait, ce sont aussi de gros pollueurs.

Emissions-CO2-habitant-2006.pngOn en vient justement à la deuxième façon d'établir le classement des responsabilités : en émission par habitant. Et ce sont d'autres mauvais comportements qui s'émergent en plus de ceux de la première liste. En premier lieu, ce sont les riches pays arabes producteurs de pétrole et de gaz naturel qui déraillent : Emirats Arabes Unis, Qatar, Kuweit, Barheïn, Arabie Saoudite... A noter que les USA et la France fricottent beaucoup avec ces dictatures richissimes (armes, art...). On voit également qu'émerge un groupe d'Etats à dominante anglo-saxonne : Etats-Unis, Australie, Canada, dont le comportement des habitants est aussi très "émetteur" de CO2.

Enfin, il est intéressant d'inscrire ces émissions de CO2 dans le temps, en étudiant leur évolution sur 25 ans. On voit sur la carte ci-dessous (document Le Monde : évolution des émissions de CO2 depuis 1990) que pratiquement les seuls à avoir baisser leurs émissions depuis 1990 sont les Etats issus de l'ex-URSS. Viennent ensuite certains pays ouest-européens : Allemagne, Royaume-Uni, Danemark, Italie, Suède... plus vertueux que la France, l'Espagne ou encore la très jacobine Grèce. Quelques pays du Tiers-Monde ont aussi baissé mais parce que des dictatures ont instauré la ruine du pays et un mode de vie particulièrement spartiate et  primaire : Zimbabwe, Zaïre, Corée du Nord...

evolution-emission-co2.jpg

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Société
commenter cet article
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 12:43

Cette fois encore, la sélection nationale bretonne n'aura pas le droit de participer à la Coupe du Monde de football 2014 au Brésil. Gageons qu'elle n'en aura toujours pas le droit dans 4 ans, en Russie, et ça continuera bien sûr tant que la Bretagne ne sera pas redevenue un Etat indépendant et souverain.

La France est en quart de finale contre l'Allemagne. Comme d'habitude, elle a triché pour arriver là. Oh, elle n'est pas la seule, mais elle peut prétendre sans problème au titre de champion du monde dans ce domaine ! Par exemple en 8è contre le Nigéria : - but refusé au Nigeria en première mi-temps, pour un hors-jeu imaginaire. Les Français marqueront deux buts en toute fin de rencontre
- Matuidi casse la cheville d'un Nigerian : carton jaune
arbitre-achete.jpg- Evra ceinture un Nigérian dans la surface de réparation, ce qui aurait dû amener un pénalty : rien !

Les arbitres sont décidément bienveillants avec les Français. On se souvient de l'énorme en-avant contre les Néo-Zélandais, à Cardiff en quart de finale de la Coupe du Monde de Rugby, à un quart d'heure de la fin, ce qui permit aux Français de reprendre l'avantage au score, contre le cours du jeu, et de se qualifier pour les demies. 50 000 personnes dans le stade l'a vu, des millions de téléspectateurs l'ont vu, même les commentateurs de la télé française n'ont pas pu s'empêcher d'en parler (pour l'oublier ensuite soigneusement). Mais les arbitres, eux, n'ont rien vu !

On se souvient bien sûr du coup de tête de Zidane en finale de la Coupe d'Europe contre l'Italie, pour le dernier match de sa carrière en plus (histoire de finir en beauté). Un geste inexcusable qui aurait mérité non seulement un carton rouge, mais l'exclusion définitive de ce joueur dont le vrai caractère ne correspond pas à l'image que l'univers médiatico-publicito-politique français a fabriqué autour de sa personne. Là encore aucune réaction des arbitres, aucune remarque des autorités fédérales. Et jusqu'à cette crapule de Chirac, interviewé près des vestiaires à la fin du match, qui nia sans sourciller qu'il se soit passé la moindre chose... On se souvient aussi de la main de Thierry Henry pour le dernier match qualificatif pour la Coupe du Monde en Afrique du Sud, contre l'Irlande, geste finissant par un but inespéré synonyme de billet d'avion pour Pretoria...

On pourrait continuer longtemps la liste des tricheries et de la corruption du système français du football, mélange de politique, de business et de médias, mélange d'intérêts mercantiles et idéologiques qu'avale les gens sans trop réfléchir, finissant par vibrer pour des héros fabriqués et lisses ne correspondant pas du tout à la réalité. A ce propos, parmi les mercenaires au service de nos manipulateurs, on compte deux échecs récents : Nicolas Anelka et Franck Ribéry, décidément impossibles à rendre sympathiques et lisses aux yeux de ces "veaux" de Français*. Ils viennent maintenant de jeter leur dévolu sur un des seuls beurs à n'avoir pas choisi de jouer pour l'Algérie ou la Tunisie**, Karim Benzéma. Sera-t-il plus obéissant que ses prédécésseurs ? En tout cas, les histoires de prostituées auxquelles il avait été mêlé un temps ont disparu. Vont-ils oser nous refaire le coup de la "France black-blanc-beur" ? Dormez en paix braves gens, et regardez la télé, le Grand Frère s'occupe de tout...

citation-bidon-zidane.jpg

Un exemple de la propagande autour de Zinédine Zidane héros français plein de talent, de modestie et de sagesse quasi-bouddhiste, que le triumvirat business-politique-médias français essaye aujourd'hui de reproduire avec Karim Benzema.

 A noter que d'autres Etats ont aussi des stratégies politico-commerciales autour du football. Par exemple les Etats-Unis, avec la montée en puissance des latinos plus "soccer" que "american football", ont constitué une équipe plus forte que d'habitude (en employant des mercenaires essentiellement allemands). Heureusement, il existe aussi des pays plus honnêtes et cohérents avec leur sélection nationale.

La Bretagne, elle, quand elle aura retrouvé sa souveraineté, jouera avec succès dans les grandes rencontres sportives internationales, mais toujours dans le camp des nations honnêtes n'utilisant pas les mercenaires-milliardaires et la manipulation à des fins mercantiles et idéologiques.

*l'expression est de Charles De Gaulle.

**par exemple 16 joueurs sur les 23 sélectionnés pour jouer pour l'Algérie sont des Français nés en France et formés dans les clubs français.

Vous pouvez aussi relire nos articles de 2007 "Sport : les petits pays sont de grandes nations !" et de 2013 "Les petits pays cartonnent dans les compétitions sportives internationales" .

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Société
commenter cet article
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 14:03

claude-le-roy.jpgRemplacez juste "région" par "nation" et "français" par "breton" et vous aurez un bon reportage sur ce match qui s'est déroulé en Pays Nantais en mai dernier.

Voir la vidéo sur Youtube Match de bienfaisance joué le 28 mai 2013 à Carquefou, Bretagne.
Charity match played on 28th May 2013 in Carquefou, Brittany.

Avec les interviews de Claude Le Roy, entraineur breton de la sélection malienne (photo),

Fañch Gaume, président de Bretagne Football Association, l'association de la sélection nationale bretonne,

Etienne Didot (FC Toulouse) capitaine de l'éuipe de Bretagne,

Momo Sissoko, joueur malien,

Amara Tamboura, joueur malien.

On voit aussi quelques images de Nantes au début.

Le Bro Gozh a bien retentit dans le stade de l'UJSA Carquefou. A noter qu'on aperçoit furtivement à 5'13'' Laura Chab', la demie-finaliste de The Voice qui est originaire de Saint-Sébastien-sur-Loire et qui était venue supporter son équipe. Un exemple tout simple de patriotisme sportif à méditer...

Yohann Gourcuff, blessé, n'avait pas pu venir, à son grand regret. A l'issu d'un match équilibré, les Bretons sont sortis vainqueurs grâce à un but de Yann Kermorgant l'attaquant du club anglais de Charlton. Face à une équipe du Mali classée 23è FIFA, les Dialoued Du n'ont donc pas démérité loin de là. Quant on sait que l'équipe de la France est classée 18è, on peut raisonnablement penser qu'un jour nous battions cette bleusaille tricheuse et arrogante détestée même dans son propre pays malgré une propagande politico-médiatique quotidienne.

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Société
commenter cet article
22 juillet 2013 1 22 /07 /juillet /2013 07:43

radars-machine-a-sous.jpgChères Bretonnes, chers Bretons,

Pour fêter leur fête nationale chez nous, les Français nous avaient préparé plusieurs surprises.

Voici la première : Morbihan  Ploërmel-Campénéac. Un nouveau radar-tronçon à partir du 14 juillet


Dans ton cul les Bretons! Et souriez s'il vous plaît hein!

La morale de cette histoire est sans appel : les Français dehors! Du balai! Retournez faire vos conneries chez vous, et laissez-nous gérer nous-mêmes notre pays, y compris nos routes et nos impôts!

radars.jpg

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Société
commenter cet article
11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 13:58

habitants-de-pougatchev-devant-leur-mairie.jpg

Photo : la population de la ville de Pougatchev venue protester devant leur mairie.

Régulièrement, des Bretons sont assassinés. Voici quelques exemples parmi d'autres, pris sur Nadoz ou sur le média 7seizh :

Article du blog Nadoz sur les victimes des émeutes de banlieue de 2005, toutes bretonnes : 50 photos contre la censure dédiées à Jean-Jacques Le Chénadec et Jean-Claude Irvoas.

Article 7seizh sur le meutre de Marion: Terrible agression dans le sud-Bretagne, un suspect arrêté

Article 7Seizh sur le meutre de Kilian : Décès de Kilian, recueillement au collège de Cleunay

La violence revêt de nombreuses formes, le meutre n'en est qu'une parmi d'autres : viol, torture, prostitution, esclavage moderne, braquages, cambriolages, vols sous différentes formes, agressions diverses...Ainsi que diverses violences résultant des trafics les plus divers.

Concernant le meutre du jeune breton Kilian à Rennes, plusieurs "couacs" du petit monde médiatico-politique français avaient émaillé l'affaire :

- le premier sinistre (pardon ministre) Jean-Marc Ayault avait annoncé le décès du jeune adolescent "trop tôt", alors qu'il était encore à l'hôpital, tele-lave-cerveaux.jpg

- lui emboitant le pas, le ministre de l'Education Nationale Vincent Peillon avait fait le même genre de communiqué,

- le quotidien Le Monde avait été pris la main dans le sac en essayant de modifier l'identité visible du meurtrier présumé, un adolescent tchétchène bénéficiant du statut de "réfugié politique" et placé par les autorités françaises dans le collège de Cleunay où était scolarisé Kilian. Pour cela, le journal avait remplacé le prénom trop "musulman" et "caucasien"  de Souleymane par...  Vladimir, un prénom typiquement russ.

Ces "couacs" montrent l'indifférence ou l'instrumentalisation du petit monde médiatico-politique français vis à vis de ce drame qui nous concerne tous.

Juste un an après le meutre de Kilian, et puisqu'on parle de Russie, il est intéressant de lire cet article : Affrontements violents entre Caucasiens et résidants de Pougatchev. En effet, un jeune russe a été assassiné par un jeune caucasien. Au-delà du titre sensationnaliste, il est intéressant de comparer cete affaire avec celle du meutre de Kilian. On peut lire dans l'article comment, à l'autre bout de l'Europe, la population locale a réagi :

"Le 8 juillet, ce sont entre 700 et 1500 personnes qui se sont réunies face à l’administration de la Ville pour exiger aux autorités l’expulsion des habitants originaires du Caucase. Pour attirer l’attention, près de 300 habitants de Pougatchev ont ensuite essayé de bloquer la circulation sur la route fédérale reliant Samara à Volgograd."

Quelle différence avec les Bretons! Certes, la cérémonie d'hommage dans la cour du collège de Cleunay était essentielle pour ses proches et toute personne qui s'est sentie atteinte par cette tragédie. Mais aucun Breton n'a manifesté publiquement sa solidarité avec la famille ni exprimé sa colère face à une politique d'immigration qui serait jugée trop permissive ou trop idéologique, devant la mairie de Rennes par exemple.

Cela veut-il dire que les Bretons sont indifférents à ce qui se passe chez eux? Nous ne le croyons pas. ca-a-lair-bien-chez-vous.jpg

En Bretagne, en plus des populations d'immigration "classique" (Maghreb, Afrique noire, DOM-TOM, Asie Mineure...) pour qui la France a souvent conclu des accords bi-nationaux facilitant leur venue et leur installation en métropole, se développe actuellement en Bretagne une immigration originaire du Caucase, vaste région du monde dans laquelle ou retrouve la Tchétchénie, la Géorgie, l'Arménie, le Daghestan, l'Osétie etc... Que pensent les Bretons de la façon dont évolue l'immigration en Bretagne? Les immigrés qui sont accueillis en Bretagne sont-ils choisis pour leurs qualifications professionnelles en fonction des besoins du marché de l'emploi, comme cela se fait dans tout démocratie du monde? (sauf en France puisque la France n'est pas une démocratie, mais ça vous le savez déjà!). Les Bretons sont-ils informés sur les tenants et les aboutissants de cette politique française d'immigration qui est mise en place en Bretagne? Par exemple, sont-ils consultés, ou même informés, qu'actuellement on dispatche un nombre importants de personnes un peu partout dans l'arrière-pays lorientais? (de manière "honteuse"??)

La question de l'immigration a toujours été passionnelle en France. Mais en Bretagne on en parle pour ainsi dire jamais. C'est un débat quasi-absent. Et pour cause! Les intérêts de la Bretagne et des Bretons sont absents des politiques menées sur cette question! Le monde médiatico-politique a donc intérêt à maintenir les Bretons dans l'ignorance. Et de toute façon, comment compter sur des médias quasiment tous français, donc eux-mêmes immigrés en Bretagne, pour aborder ce sujet et fairt eleur travail d'information envers les citoyens bretons? Autant demander au  cambrioleur d'appeler les propriétaires pour les prévenir qu'un cambiolage a lieu en ce moment chez eux! Quant aux liens qui sont faits par la plupart des gens entre criminalité et immigration, c'est une question délicate et hautement passionnelle qui est tout simplement taboue. Au lieu d'être traitée de manière objective et humaine, il n'y a tout simplement pas de traitement qui est effectué, ce qui est peut-être pire qu'un traitement passionnel et excessif.

enfant-noir-qui-joue-a-un-jeu-video-dans-un-magasin.jpg

Exemple de comportement asocial : un enfant joue à un jeu vidéo dans un magasin...

Les Bretons sont donc privés de débat, de dialogue, et l'information est souvent cachée,  biaisée, ou détournée sur la France. Sur cette question comme sur les autres, les Bretons sont bien livrés au bon vouloir des Français, souvent idélogiques et de toute façon aux intérêts étrangers voire opposés aux Bretons.

Une interrogation encore : le racisme est-il moins présent en France, en Bretagne et en Europe de l'Ouest, qu'en Russie et en Europe de l'Est? Rien n'est moins sûr...

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Société
commenter cet article
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 07:45

super-dupont-oui-nid-iou.jpgVoici un article du 29/06/13 de Felix Marquardt, journaliste américain au prestigieux New York Times : The Best Hope for France's Young? Get Out!

Ce que vous allez lire n'a rien à voir avec ce que vous entendez ou lisez d'habitude dans les médias français. En particulier, ça n'a rien à voir avec les quelques Américains francophiles que les médias français choisissent avec soin pour leur donner la parole à intervalles réguliers. Car en France la liberté d'expression est réservée à certains, mais ça les Bretons le savent déjà.

Non, ce que vous allez lire reflèfrance on est nuste tout à fait la manière dont la plupart des observateurs économiques et politiques européens et mondiaux voient la France.

Felix Marquardt analyse cet Etat comme dépassé, schlérosé et n'offrant aucun avenir à sa jeunesse. Il a cette expression de "gérontocratie hypercentralisée". Les jeunes sont obligés de partir chercher ailleurs un meilleur avenir professionnel. Ce pays tradionnellement d'immigration (nord-africaine, africaine et autres) est aujourd'hui aussi un pays d'émigration (les éléments les plus dynamiques, les plus qualifiés et les plus jeunes en tout cas). Ces jeunes Français vont se frotter à d'autres façons de voir les choses, d'autres manières d'agir, d'autres pratiques, d'autres cultures, ce qui est la meilleure chose, toujours selon le journaliste, qui puisse arriver à la France. En effet, si celle-ci sait faire revenir ces "trésors" en sachant évoluer et leur offrir un avenir, elle sera gagnante, sinon pas-d-experience-pas-de-boulot.jpgelle s'enfoncera toujours plus dans les extrémismes et sa spirale négative. A noter la comparaison avec l'Allemagne, qui est sans appel.

Felix Marquardt, et beaucoup d'autres observateurs avec lui, ont bien compris dans quelle direction inquiétante le paquebot France est en train de faire route.  Dans ce contexte hexagonal, le sort réservé à la jeunesse depuis 30 ans est proprement scandaleux. Cela n'a rien à voir avec la crise, c'est juste que celle-ci rend les choses encore plus claires. Cela se retourne contre la France qui perd progressivement ses forces vives au profit de personnes pole-emploi-accueille-les-bacheliers.jpgqui sont un poids pour une société française, société dont la dislocation est déjà bien avancée.

La France ne va pas se réformer, ne va pas évoluer, ne va pas progresser. Elle ne va pas offrir un avenir à sa jeunesse. Comme à chaque fois, la France va finir en révolution, avec tous les drames que cela comporte. On peut aussi parler d'implosion, quand la machine sera totu à fait grippée. Rien de bon ne peut en sortir pour les Bretons, jeunes ou moins jeunes.

Ils doivent comprendre qu'il faut quitter cette France qui ne leur apporte rien de bon, prendre leur destin en main pour se frotter au monde. Le yacht breton plutôt que le Titanic français, dans la tempête comme dans pétole, c'est sa notre meilleur avenir.

 

Légende : Tweet de Pole Emploi le jour des résultat du fameux baccalauréat...

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Société
commenter cet article
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 11:38

france-hexagone.jpgSi même Le Monde le dit maintenant... Révélations sur le Big Brother français (article du 4 juillet 2013)

La France espionne l'ensemble de ses citoyens. Rappelons que la France est historiquement l'inventeur de la police politique (pendant la dictature de Buonaparte). De nombreux services ont depuis été créés pour espionner et contrôler les populations. Aujourd'hui, on en est arrivé à un point où les sectateurs de l'Etat français peuvent tout savoir de la vie, des activités, des idées de n'importe qui. Ceci en toute illégalité et sans contrôle. Le Monde explique dans cet arrticle comment fonctionne le Big Brother français. Voici leur schéma :

comment-la-dgse.png

En fait la France n'a jamais eu autant de pouvoir sur les Bretons, bien plus que Louis XIV qui fait figure de petit chef d'Etat à côté... Elle est aujourd'hui l'un des Etats les plus en pointe dans l'espionnage et le contrôle des populations. Les Etats-Unis sont bien sûrs les leaders mondiaux de ce type de "gouvernance" totalitaire.

Là encore une Bretagne indépendante aurait les moyens de prévenir les abus indiscutables de ces pratiques de grands Etats prédateurs. Avec un service de renseignement comme en ont tous les pays souverains, des services de police et d'armée efficaces, des ingénieurs performants et compétents, la Bretagne aurait les moyens de défendre ses intérêts et ses citoyens dans un monde sans pitié et dangereux.

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Société
commenter cet article
22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 15:13

La décision vient de tomber. 223 ans après sa création, le département d'Ille-et-Vilaine a trouvé la manière d'appeler "ses" habitants : les Bretilliens. Après les Costarmoricains des Côtes d'Armor, les Finistériens du Finistère, les Morbihanais du Morbihan, les ligériens de Loire-Atlantique, mot emprunté à l'hydrographie et que ce département a la particularité de partager avec la région des Pays de la Loire, voic donc les Bretilliens d'Ille-et-Vilaine. On croirait un nom d'extraterrestre : les Bretilliens de la planète Bretili, les Ligériens de la planète Ligeria, les Vénusiens de Vénus et les Martiens de Mars! On attend avec impatience quelle dénomination ils trouveront un jour pour ce fameux "Grand-Ouest" qu'ils essayent patiemment de substituer à la Bretagne depuis 40 ans. Comme disait le député indépendantiste Jean-Yves Cozan il y a 15 ans : "Les habitants de la Bretagne s'appellent les Bretons et les habitants du Grand-Ouest s'appellent les ouistitis!".

  Nos élus bretons, pardon bretilliens, avaient aussi pensé à Breizhiliens, ce qui aurait eu le mérite d'amuser la galerie, mais, justement, ils ont le souci de faire sérieux et crédibles pour pouvoir continuer à enculer les Bretons. Pourtant, à en juger par cette vidéo réalisée par Ouest-France dans les rues de Rennes, la population, de plus en plus perplexe et désorientée, a du mal à comprendre pourquoi ils dépensent l'argent du contribuable (une agence française a été payée des dizaines de milliers d'€uros pour pondre ce néologisme). Voir ces quelques réactions spontanées

Les habitants d’Ille-et-Vilaine deviennent des Bretilliens. « C’est une blague ? » (vidéo)

 

Les élus bretilliens avaient aussi pensé à... Hauts-Bretons! Il faut préciser ici que l'Ille-et-Vilaine essayent depuis des années de faire passer la dénomination de Haute-Bretagne à la place d'Ille-et-Vilaine, appellation jugée laide. Ah combien de milliards sont dépensées chaque année en Hexagonie rien que par les départements pour essayer de se créer une identité ex nihilo! Ici il s'agit bien sûr de dévoyer l'expression de Haute-Bretagne qui a l'outrecuidance de ne correspondre ni aux frontières des départements ni à celles des régions. Mais figurez-vous que nos chers élus ont écarté le mot "Haut-Breton" jugé... trop arrogant! Sans doute considèrent-t-ils Basse-Bretagne comme trop humiliant aussi! Donc en plus d'être des manipulateurs et des voleurs, ce sont des ignares et des béotiens! Mon Dieu mais comment en est-on arrivé à ce mélange abject d'ignorance, de britophobie et de démagogie?

En réalité, la manipulation par les noms (les noms de lieux et de personnes) est très anciennement pratiquée par la France. La Bretagne vit un véritable massacre toponymique depuis 3 siècles qui s'accélère aujourd'hui avec la montée en puissance en ce début de XXIè siècle, de la technocratie français quasiment toute-puissante en la matière. Ajoutez à cela des élus particulièrement serviles quand ils ne sont pas idéologues... Le maire de Saint-Nazaire est un cas d'école de débretonisation : noms de rues, noms d'école, noms historiques... tout est bon pour gommer la rappel de la Bretagne. Même chose à Nantes qui refuse depuis des années de donner des noms de rues qui ont un rapport avec la Bretagne, et suppriment ou réduit les existants. La prairie aux Ducs s'est fait rebaptiser Ile de Nantes à coup de marketing public, nom sans identité décidé par le seul fait du prince Ayrault. Le Château des Ducs de Bretagne est l'objet d'une attention particulière. Après avoir essayé de supprimer le "de Bretagne" final, ils ont essayé de le faire passer pour un château de la Loire! Cette stratégie semblant avoir fait long feu, une toute nouvelle dénomination vient d'apparaitre de la part de la mairie : Château Mercoeur. Il y a une chose qu'il faut reconnaitre ches l'anti-Bretagne, c'est sa persévérance. Ajoutons qu'ils ont inséré dans l'enceinte du Château un musée... de Loire-Atlantique, et mis des panneaux "explicatifs" révisionnismes et négationnsimes sur les remparts et aux abords du Château.

Quelques exemples à Rennes maintenant : la boulevard du Mail est devenu Mail Mitterrand, la place du Champs de Mars est devenue Place du Général De Gaulle. Belles références pour nos enfants! Un autre exemple : Brest a "oublié" les noms de lieux issu du breton dans les noms des stations de son nouveau tramway. Etc etc on pourrait écrire des pages et des pages d'exemples à travers la Bretagne.

Lieut-dit-La-Braguette-dans-le-Tregor-compresse-rogne.jpg

 

La toponymie inscrit un ton et une atmosphère dans le paysage. Imposer l'idéologie française et ses réféfrences culturelles et historiques dans le paysage, c'est aussi comtribuer à débretoniser la Bretagne pour mieux finir son absorption complète. Il n'y a bien que les Bretons pour ne pas s'apercevoir de cela.

Avoir appelé "Bretagne" la région administrative de Rennes en en excluant la région nantaise regroupée dans une région appelé "Pays de la Loire" est peut-être le coup de maître de cette politique française séculaire. Plus fort que "Provence Alpes Côtes d'Azur", plus fort que "Septimanie", tentative avortée d'un baron socialiste de Montpellier de se tailler une région pour lui en récupérant le nom d'une ancienne province romaine. Ce cas d'école de manipulation des Bretons perpétrée par les Français est du même niveau que les Chinois qui ont séparé le Tibet en deux, n'attribuant l'appellation de Tibet qu'à la partie la plus pauvre et isolée du Tibet, imposant l'expression "Tibet historique" pour parler du vrai Tibet comme les militants bretons parlent bêtement de la Bretagnehistorique pour parler de la Bretagne, comme si leur combat pour la réunification appartenait déjà au passé. Adopter les noms de son ennemi c'est déjà avoir perdu.

 

Photo : quand les Français traduisent les noms de lieux breton en français : panneau indiquant le lieu-dit "La Braguette" dans le Trégor.

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Société
commenter cet article
11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 09:48

bzh.png10 ans après le ".cat" des Catalans, l'association "point bzh" vient d'obtenir la validation de l'extension internet ".bzh" de la part de l'Icann (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers). Basé à Los Angeles, cet organisme mondial est chargé de traiter les demandes de nouvelles extensions.

C'est une étape importante dans l'apparition d'une extension internet propre à la Bretagne et aux Bretons. On ne peut que regretter qu'elle ne soit pas arrivée plus tôt à cause d'une Région administrative peu intéressée malgré les enjeux que comportent ce dossier (image internationale, répercussion économique, etc). Voilà pourtant du temps et de l'argent qui aurait été dépensés intelligemment pour une fois...

Interview de Mikael Bodlore, vide-président de l'association "point bzh" sur France Info.

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Société
commenter cet article
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 22:38

Jean-marie_le_pen_cropped.jpgLes néo-Français développent quelquefois un comportement et des idées plus "royalistes que le roi", plus jacobins que les Français eux-mêmes. Ce phénomène identitaire contradictoire du colonisé ou de l'immigré, en tout cas du "venu d'ailleurs", a été observé à de nombreuses reprises au XIX et au XXè siècle. Léon Gambetta, grand jacobin s'il en est, était fils d'immigré italien (gambetta signifie "la petite jambe" en italien). Jean-Marie Le Pen est aussi un bon exemple (Ar Pen est un patronyme breton équivalent du nom français Lapointe). Albert Memmi parle de cette question identitaire qui tourne mal dans son célèbre essai "Portrait du colonisé".

On peut même pousser l'audace jusqu'à constater que de nombreux dictateurs du XIXè et XXè siècle ont des origines différentes du pays dont ils ont pris les commandes : Buonaparte était corse et non français, Staline était géorgien et non russe, Hitler était autrichien et non allemand, Franco était galicien donc pas vraiment espagnol, etc... Nadoz est bien convaincu que ces fous mégalomanes ont tous vécu des problèmes interne d'identité qui ont mal tourné dans leur tête. Bien sûr il existe aussi des dictateurs "de souche" comme Mussolini.

Laissons le mot de la fin à Jean-Luc Melenchón, fils d'immigré pied-noir d'origine espagnole et italienne ayant quitté le Maghreb en 1962 pour atterrir en métropole, chez ces autochtones blancs pour qui il entretient, explique-t-il à une radio marocaine, tant de détestation...

 

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Société
commenter cet article

Présentation

  • : NADOZ, blog de réflexion politique bretonne
  • NADOZ, blog de réflexion politique bretonne
  • : Bienvenue sur Nadoz, un blog qui milite pour une Bretagne à nouveau libre et indépendante. Il donne infos et idées sur notre pays, ses habitants, la France aussi, et sur le monde en général, sous un angle qui se veut moderne et contemporain. Une vision absente des médias français aux ordres. Pourquoi NADOZ? A partir de ce joli mot (aiguille), la langue bretonne a construit 2 termes évocateurs : nadoz-vor (boussole) et nadoz-aer (libellule). Bonne lecture et vive la Bretagne indépendante!
  • Contact

Rechercher

Archives

Catégories