Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 00:20

a-laise-breizh-portique.jpgDepuis quelques jours, en prévision de la grande manif de Quimper contre l'écotaxe, c'est un véritable festival d'humour français auquel on assiste dans les médias. Le gouvernement fait feu de tout bois par l'intermédiaire de ses médias et de ses syndicats notamment. Libération explique que si on est de gauche on ne doit absolument pas aller à cette manifestation de patrons (sic). La CGT et les Verts tentent d'allumer un contre-feu en précipitation en organisant une manif à eux à Carhaix, coeur de la résistance finistérienne. D'autres intervenants trop longs à citer ici accusent la manif d'être d'extrême-gauche. BFM TV fait dansle délire en bombardant le téléspectateur de reportages expliquant que cette manif sera récupérée par des extrémistes qui se cachent et profitent de la manif des bonnets rouges. Et de finir les reportages en citant invariablement une sorte de liste noire à la Préverts : "des indépendantistes, des militants d'extrême-droite, l'extrême-gauche et les anti-mariages pour tous". BFM TV cite même le Front National comme invité possible! BFM a juste oublié les islamistes, les Roms et les extra-terrestres. Bref on nage en pleine manipulation politico-médiatique française. En face, en Bretagne, personne n'existe pour répondre, la Bretagne manquant toujours aussi cruellement de leaders politiques et médiatiques.

L'accusation d'extrême-droite mérite qu'on s'y attarde, puisque c'est une grande spécialité du PSF. Le Figaro "révèle" une "fuite" des renseignements français expliquant que cette manifestation est d'extrême-droite, la preuve elle va connaitre une grande violence de type fasciste. Le fait de faire "sortir" cette "révélation" par un journal de droite est logique pour ce gouvernement de gauche, on ne saurait trop prendre ses précautions! quand on dit que la clivage gauche-droite ne sert plus à rien c'est faux : il sert à monter des manipulations de masse de ce type.

Certes la ficelle est grosse car vraiment, c'est un classique de chez classique de la manipulation d'opinion publique. Mais les socialistes et leurs alliés ne font l'impasse sur aucun angle d'attaque et ils se trouvent qu'ils connaissent par coeur celui-ci. Il est donc logique qu'il joue aussi cette carte, et à fond.

Mais les médias ça ne suffit pas pour mettre en place le piège et la manipulation. Ainsi, on vient d'apprendre que Manuel Valls annule la veille au soir son déplacement en Israël et en Palestine pour "suivre" la manif de ce samedi (comprenez s'assurer que les éléments provocateurs envoyés vont bien faire leur job pour créer les violences tant espérées). Parallèlement, troisième élément du piège, les barons locaux du PSF multiplient les déclarations : Marylise Lebranchu et Jean-Marc Ayrault disent à qui veut l'entendre qu'ils craignent de graves violences (alors que rien ne pourrait évidemment leur faire plus plaisir!), Jean-Yves Le Drian joue les bons samaritains, Bernard Poignant se drape dans sa morgue habituelle. Marylise Lebranchu se distingue particulièrement par son zèle anti-breton. Ainsi, elle n'a pas hésité à dénoncer des hordes d'extrême-droite qui allaient déferler dans cette manifestation.

A force de vouloir manipuler toujours plus, nos socialistes et leurs alliés tombent dans le ridicule. La ficelle devient vraiment grosse et les gens sont heureusement moins dupes qu'avant de ces manoeuvres mafieuses anti-bretonnes.

La vérité c'est que la Bretagne, insoumise et indomptable, leur fait peur. Elle ne correspond pas à leur schéma de pensée ni à leurs répères français. Elle n'est pas idéologique mais populaire. Or les partis français ont toujours eu peur du peuple, surtout le peuple breton.

manifs.jpg

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Economie
commenter cet article
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 10:14

Face à la nouvelle révolte des Bonnets Rouges, le gouvernement a enfin réagi! Jean-Marc Ayrault a annoncé... qu'il n'allait pas supprimer l'écotaxe pour les Bretons! Il a dit qu'à la place il allait leur donner 15 millions d'euros. "Prenez cette argent et maintenant taisez-vous, rentrez dans vos chaumières" auraient pu être ses paroles, car ça veut dire exactement ça. On jette une poignée de millions d'euros (une somme dérisoire) à la figure des Bretons mais on ne résoud rien sur le fond, comme d'habitude. Car comme d'habitude l'Etat français ne tient pas compte de l'intérêt de la Bretagne.

Ces 15 millions d'euros sont à comparer aux sommes que le gouvernement vient récemment de donner aux Tunisiens : 500 millions ; et aux Maliens : 280 millions. Ca donne une bonne idée de la valeur des Bretons aux yeux des Français : juste bon à payer des impôts et servir de "finis-terre", autrement dit de cul-de-sac, pour stocker ses déchets environnements ou sociaux. Pendant ce temps-là on fait marcher les intérêts mafieux de l'Etat français comme par exemple la Françafrique.

Sortir de la France devient une urgence absolue pour que les Bretons commencent enfin à travailler pour leurs intérêts et pas pour ces profiteurs et ces mafieux qui sont des boulets pour nous.

ledriandiscours_0.jpeg

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Economie
commenter cet article
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 14:29

non-a-l-ecotaxe.jpgLa France a pour devise : Liberté, Egalité, Fraternité, 3 mots qu'elle proclame haut et forme mais qu'elle se garde bien d'appliquer. C'est particulièrement vrai pour la Bretagne. En effet, les Bretons sont considérés comme des ploucs à qui on peut imposer les pires mesures, contraintes, taxations, problèmes sociaux, pollutions etc. Ce sont de bonnes poires qui se laissent faire, alors pourquoi se priver?

La notion d'égalité est particulièrement galvaudée. On parle même quelquefois d'égalité républicaine pour enfumer encore plus le bon peuple. Voici quelques exemples pris dans l'actualité pour éclairer notre lanterne indépendantiste :

- le mariage homosexuel a été une réforme du mariage particulièrement controversée. De nombreuses manifestations ont eu lieu un peu partout en Bretagne, et de nombreux Bretons ont exprimé leur opposition à ce qu'ils voient comme un changement civilisationnel plus qu'une simple réforme de droit civil. Pourtant la loi est passée et s'applique maintenant en Bretagne. Mais saviez-vous que dans d'autres territoires administrés par la France la loi ne s'applique pas, et ce de manière officielle? Il s'agit en gros des départements et régions où la proportion de personnes noires est importante. L'opposition de ces dernières au mariage homosexuel a été pris en compte par le gouvernement socialiste. La voix des Bretons, elle, ne compte pas.

- autre exemple : le Grand Paris (sic). Les partis français l'ont voté : les Bretons vont payer très cher cette usine à gaz pour faire de Paris une ville un peu moins invivable. Les Bretons n'ont rien à dire, juste à payer et à fermer leurs gueules. N'empêche qu'on a jamais vu un Français payer des impôts pour que quelquechose de positif soit fait en Bretagne. Faut pas pousser...

- dernier exemple : les nouveaux péages routiers installés en Bretagne pour payer l'écotaxe. Tout le monde est contre : les chefs d'entreprises, les salariés, les particuliers... même les écolos sont contre, car, vous l'avez compris, l'écologie a bon dos dans cette affaire. Mais saviez-vous que si l'Etat a truffé la Bretagne de portiques géants au cours de cette années 2013, la Vendée par exemple, paiera zéro km d'écotaxe, autrement dit rien? La Loire-Atlantique voisine possède déjà 200km de routes taxées, sans parler des autres départements bretons qui vont payer le prix fort pour que l'Etat français puisse continuer à vivre au dessus de ces moyens. Et ce n'est que le début : aprèsles camions les utilitaires sont déjà annoncés comme prochaines victimes, avant de finir par les voitures particulières. La France est décidée à presser le citron jusqu'au bout, la Bretagne peut bien crever cela ne lui fera ni chaud ni froid.

Redevenir indépendant, avec un gouvernement et un Parlement qui prendront en compte et le vote des Bretons, et les intérêts des Bretons, voilà la solution face à cette France qui nous pompe.

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Economie
commenter cet article
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 16:44

evolution-des-bretons.jpgVoici le texte de l'appel de Pontivy, appelé aussi appel breton du 18 juin puisqu'il a été lancé de la ville en question avant-hier par une trentaine de responsables économiques bretons. Cela rappelle le CELIB des années 1960. Enfin la société civile bretonne, en l'occurence économique, semble se réveiller pour essayer de stopper la chute inexorable de la Bretagne dans le gouffre creusé par l'ogre français.

Toutes les phrases de ce texte sont importantes. Nous avons souligné les plus frappantes. Le texte montre l'ampleur du  gâchis dont sont victimes les Bretons en restant dépendants  de la France et de Paris, gâchis dont ils n'ont pas conscience la plupart du temps, aveuglés par leur francisation. Le texte donne aussi des pistes pour sortir de l'ornière gauloise.

Les auteurs de l'appel ont donné 3 mois au gouvernement français pour répondre. Saluons cette initiative qui semble en amener d'autres dans les mois à venir.

 

" POUR UNE BRETAGNE, BELLE, PROSPERE, SOLIDAIRE ET OUVERTE SUR LE MONDE "
"L'hypercentralisme français, la multiplication des rouages administratifs et le labyrinthe des réglementations font que désormais 56% du PIB national sont consacrés au fonctionnement de l'Etat.
Construite depuis plusieurs décennies par tous les gouvernants, cette situation suscite aujourd'hui une avalanche insupportable de taxes, d'impôts, de charges, de contraintes multiples qui portent un coup fatal à d'innombrables entreprises bretonnes tant dans l'agriculture que dans l'agroalimentaire, le bâtiment, les services, le commerce, l'industrie, le transport,  l'artisanat, paralysant  la recherche et l’innovation...
 
La Bretagne est honnête, et refuse de choisir entre tricher ou mourir.
  Nous croyons aux valeurs du travail et nous sommes les bons élèves de la République. Un exemple : l'économie souterraine de la Bretagne est de 2,5% alors qu'elle atteint les 15% en moyenne en France et plus de 20% dans certaines régions. La Bretagne fait preuve d’un grand civisme fiscal très supérieur à la moyenne (note Pierre Louis Mariel : directeur régional des finances publiques en Bretagne) L'honnêteté des Bretons les pénalise, ce qui est inacceptable. La complexité administrative multiplie les surcoûts, gangrène le calendrier, suscite face à nos voisins une concurrence déloyale et fatale. Si rien n'est fait de façon urgente, la Bretagne connaîtra un désastre humain et économique sans précédent. Nos secteurs névralgiques et traditionnels sont rongés par les dogmes et les systèmes qui nous font passer d'un « Etat de Droit à la paralysie par le Droit ». Lorsque la réglementation à outrance vient absorber l'énergie créatrice, elle rend impossible l'esprit d'entreprise. Or, les créateurs d'Entreprises sont les créateurs d'emplois.
 
La Bretagne veut vivre et grandir
  Nous sommes habitués à lutter, à nous défendre, à construire, à nous développer. Entrepreneurs nous ne pouvons pas nous résigner d'autant que nous avons  tout pour réussir. Des hommes et des femmes exemplaires, reconnus pour leurs capacités et leur sérieux au travail. Un formidable potentiel d'activités sur les territoires, une volonté sociale et une capacité à contribuer aux enjeux décisifs de la balance commerciale nationale.
Que demandons-nous à l'Etat.
-       Donner la primauté aux Territoires.
-       Une véritable décentralisation, qui prenne en compte une gouvernance économique régionale.
-       Le droit à l’expérimentation, et de faire des sujets de discorde des sujets de concorde. Ce droit doit nous permettre de respecter nos valeurs afin de ne pas avoir à affronter en permanence les excès des systèmes administratifs et bureaucratiques.
Nous souhaitons que l’Etat comprenne enfin que ces réglementations indivisibles et illisibles freinent et paralysent notre développement. Celui-ci devant se réaliser en parfaite harmonie avec l'environnement et le développement durable. Les objectifs sont de donner naissance à des projets concrets et annonciateurs d'avenir meilleur.
 
La Bretagne ne veut pas d'un naufrage économique et moral
  La situation est intolérable. La déstabilisation de l'économie bretonne nous inquiète. Il y va de la tranquillité  de nos territoires dont nous sommes tous, nous Bretons, responsables, donc directement concernés. Parce que « Décider, Travailler et Vivre au pays » reste encore notre désir le plus cher. Il nous faut aujourd'hui déverrouiller cette machine infernale qui broie nos emplois, empêche notre développement et favorise la fuite de nos jeunes diplômés. Dans les périodes difficiles la Bretagne sait s'organiser elle-même et nous sommes dans une période très difficile. Il y a véritablement urgence. Il nous faut retrouver le bon sens, rassembler les forces vives de nos territoires, chefs d'entreprises, artisans, commerçants, salariés, représentants professionnels, élus territoriaux, afin de rejeter cette morosité, cette permanence de l'échec qui sont les tristes visages d'un pays sans ambition.
 
Comité de Convergence des Intérêts Bretons"

Source : http://www.breizhlog.eu 

 Chers lecteurs le choix est clair : voulons-nous continuer à être un amas informe et endormi de régions administratives et de départements, instruments d'un centralisme parisien toujours plus insatiable, ou voulons-nous redevenir une nation indépendante qui traite directement avec le reste du monde sur les plans économiques et sociaux, commerciaux, culturels et artistiques, médiatiques, politiques et diplomatiques? A nous, ensemble, de décider. Mais n'oublions pas cette phrase prémonitoire de Winston Churchill : "Ils ont eu le choix entre le déshonneur et la guerre ; ils ont choisi le déshonneur, et ils auront la guerre".

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Economie
commenter cet article
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 09:03

Le tout premier ministre français de l'économie était un escroc! C'est ce que nous apprend cette vidéo de la chaine de télé BFM.

Quel est le contexte? Nous sommes en 1793, la Révolution Française est en train d'évoluer vers le régime dit de la Terreur. La Bretagne, entrée en résistance, va bientôt connaitre le génocide vendéen. Un épisode particulièrement grave de cette guerre sanguinaire et dévastatrice. Au cours de cette page essentielle de leur histoire nationale, les Bretons vont se comporter en héros : ce sont les Chouans.

A Paris, on s'active aussi. On invente la politique française moderne, un mélange d'idéologie totalitaire et de pratiques maffieuses. Une tradition perpétuée et perpétrée jusqu'à nos jours (est-il seulement besoin de donner des exemples?).

Bon, cette vidéo explique que le premier ministre de l'économie de la France était un escroc. Après tout, aucune raison de s'en étonner. C'est somme toute logique et cohérent.

 

 


 
Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Economie
commenter cet article
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 20:09

No comment.

impot

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Economie
commenter cet article
31 juillet 2008 4 31 /07 /juillet /2008 21:07

biereUn texte trouvé sur le net, que je soumet à votre sagacité!

Cours sur les taxes

Vous trouverez ci-dessous un texte reçu en anglais et provenant d’un professeur américain qui essaye d’expliquer à ses semblables le système des impôts. Ce texte a été traduit et adapté…..

Le principe des impôts semble pouvoir s’expliquer par une logique assez simple. Mais beaucoup pourtant ne le saisissent toujours pas. Comme c’est la saison des taxes, laissez-moi vous l’expliquer en des termes simples que tout le monde peut comprendre.

Imaginons que tous les jours, 10 amis se retrouvent pour boire une bière et que l’addition totale se monte à 100 euros. (Normalement, cela ferait 10 euros par personne).

Mais nos dix amis décidèrent de payer cette facture selon une répartition qui s’inspire du calcul de l’impôt sur le revenu, ce qui donna à peu près ceci :

·       Les 4 premiers (les plus pauvres !?), ne paieraient rien. 
·       Le cinquième paierait 1 euros 
·       Le sixième paierait 3 euros 
·       Le septième paierait 7 euros 
·       Le huitième paierait 12 euros 
·       Le neuvième paierait 18 euros 
·       Le dernier (le plus riche ?!) devrait payer 59 euros. 

Les dix hommes se retrouvèrent chaque jour pour boire leur bière et semblaient assez contents de leur arrangement. Jusqu’au jour ou le tenancier les plaça devant un dilemme : 

« Comme vous êtes de bons clients, dit-il, j’ai décidé de vous faire une remise de 20 euros sur la facture totale. Vous ne payerez donc désormais vos 10 bières que 80 euros. »

Le groupe décida de continuer à payer la nouvelle somme de la même façon qu’ils auraient payé leurs taxes. Les quatre premiers continuèrent à boire gratuitement. Mais comment les six autres, (les clients payants), allaient diviser les 20 euros de remise de façon équitable ? Ils réalisèrent que 20 euros divisé par 6 faisaient 3.33 euros.

Mais s’ils soustrayaient cette somme de leur partage alors le 5ème et 6ème homme devraient être payés pour boire leur bière.

Le tenancier du bar suggéra qu’il serait plus équitable de réduire l’addition de chacun d’un pourcentage du même ordre, il fit donc les calculs.

Ce qui donna à peu près ceci :

·       Le 5ème homme, comme les quatre premiers ne paya plus rien. (un pauvre de plus ? Ndt) 
·       Le 6ème paya 2 euros au lieu de 3 (33% de réduction) 
·       Le 7ème paya 5 euros au lieu de 7 (28% de réduction) 
·       Le 8ème paya 9 euros au lieu de 12 (25% de réduction) 
·       Le 9ème paya 14 euros au lieu de 18 (22% de réduction) 
·       Le 10ème paya 50 euros au lieu de 59 euros (16% de réduction) 

Chacun des six « payants » paya moins qu’avant et les 4 premiers continuèrent à boire gratuitement.

Mais une fois hors du bar, chacun compara son économie :

« J’ai seulement eu 1 euros sur les 20 euros de remise », dit le 6ème, il désigna le 10ème « lui, il a eu 9 euros ».

« Ouais ! dit le 5ème, j’ai seulement eu 1 euro d’économie »

  « C’est vrai ! » s’exclama le 7ème, « pourquoi aurait-il 9 euros alors que je n’en ai eu que 2 ? Le plus riche a eu le plus gros de la réduction »

« Attendez une minute » cria le 1er homme à l’unisson, « nous quatre n’avons rien eu du tout nous. Le système exploite les pauvres ».

Les 9 hommes cernèrent le 10ème et l’insultèrent.

miniseter.jpgLa nuit suivante le 10ème homme (le plus riche ?!) ne vint pas. Les neuf autres s’assirent et burent leur bière sans lui. Mais quant vint le moment de payer leur note ils découvrirent quelque chose d’important : ils n’avaient pas assez d’argent pour payer ne serait-ce que la moitié de l’addition.

Et cela, mes chers amis, est le strict reflet de notre système d’imposition. Les gens qui payent le plus de taxes tirent le plus de bénéfice d’une réduction de taxe.
  
Taxez les plus fort, accusez-les d’être riches et ils risquent de ne plus se montrer désormais. En fait ils pourraient commencer à aller boire à l’étranger où l’atmosphère est..., comment dire,... plus amicale !

Pour ceux qui ont compris, aucune explication n’est nécessaire.
Pour ceux qui n’ont pas compris, aucune explication n’est possible.

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Economie
commenter cet article
18 juillet 2006 2 18 /07 /juillet /2006 20:05

 

Cette année, le jour à partir duquel les Hexagons cessent de travailler uniquement pour financer les dépenses de la sphère publique et commencent enfin à profiter du fruit de leurs efforts, tombe le 16 juillet. C'est la troisième année consécutive, en dépit des baisses d’impôts promises. La dépense publique absorbe, en 2006, 53,6% du Produit Intérieur Brut (PIB), c’est-à-dire 53,6% de la richesse créée par les habitants de l'Hexagonnerie.

 Chez nos voisins, la situation n'est pas mirobolante mais pas scandaleuse, et tous sont "libérés" au moins avant le milieu de l'année. Cette année, les Italiens sont libérés le 27 juin, les Allemands et les Britanniques le 17 juin, les Polonais le 7 juin, les Espagnols le 22 mai et les Irlandais dès le 10 mai ! L'Hexagon, lui, se fait tondre jusqu'au 16 juillet. Ces infos viennent du site contribuables.org qui affirme que l'explication n'est pas que la France  ponctionne plus que les autres pour des services publics et des infrastrucutres meilleures que les autres (en réalité ils sont souvent moins performants, contrairement au chauvinisme mensonger des médias français). Non, le problème vient de dépenses complètement faramineuses et pour tout dire, scandaleuses par leur importance, leur inutilité et même leur détournement.

 

Cette date du 16 juillet étant une moyenne, il serait extrêmement intéressant de savoir à quelle date sont libérées :

-  les TNS (Travailleurs non salariés, cad les comm:erçants, artisans et professions libérales)

- les Bretons.

Aucun parti français n'osera donner ces deux dates, au contraire, ce sont eux qui maintiennent ce système inégalitaire et injuste. Ma conviction est que seul un parti nationaliste breton comme le Parti Breton pourra établir la vérité démocratique pour les Bretons. >> www.partibreton.org

 
Le bélier du drapeau de la Cornouaille, symbole de tous les Cornouaillais, n'échappe malheureusement pas à la tonte!
Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Economie
commenter cet article
11 mai 2006 4 11 /05 /mai /2006 16:36

    La Tribune d'aujourd'hui nous apprend que la France reste très attractive pour les investisseurs étrangers : le montant des investissements a même doublé entre 2004  et 2005, la plaçant au 4è rang mondial. Cependant, cela concerne avant tout l'Ile-de-France : 29% des emplois créés, contre 12% pour "Rhône-Alpes", 10% pour NPC, 8% pour PACA...  Et les emplois créés en IDF ne sont pas de même nature que les autres : "L'IdF attire massivement les quartiers généraux des entreprises étrangères depuis 1994 (40%) ainsi que les opérations de services ou de bureaux (60%). En revanche, cette région phare n'attire que 3% des emplois de production."
    Et le journal de poursuivre : "Toujours 1ère région européenne pour sa démographie, le montant de sa production et le nombre de ses chercheurs entre autres...". Evidemment, quand on concentre tout au même endroit! Mais Londres, Barcelone et Madrid commence à concurrencer l'IdF selon le quotidien.

Et l'économie bretonne? Les responsables français s'en foutent!

Et ils ont eu le culot d'essayer de nous faire croire que le TGV à Saint-Malo allait être bénéfique à notre développement économique!  Le premier départ est à 11h! On veut développer notre économie, on veut être responsable de la politique économique qu'on applique en Bretagne, on en a marre d'être les faire-valoir des Français!
Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Economie
commenter cet article
8 mai 2006 1 08 /05 /mai /2006 22:09

   La France n’est pas à contre-courant de l’Europe et des démocraties que dans le traitement infligé aux identités des territoires qu’elle administre. Elle se distingue aussi en matière économique et sociale.

 

    Après la lamentable gueguerre anti-CEP&Co (lamentable dans les deux camps précisons), j’apprend que la France (soit-disant un exemple suivi par toutes les démocraties du monde, ah ah ah c’est beau de rêver!) est l’état européen où l’on a le moins travaillé en avril : 1568 heures contre une moyenne européenne de 1697 heures. Avec les jours fériés, les grèves, etc, les Hexagons ont travaillé en moyenne… 19 jours, avec des écarts énormes entre travailleurs (ça s'appelle l'égalité républicaine, ça s'explique pas c'est comme ça).

 

    Et à Rennes, on a travaillé combien d’heures et de jours en moyenne ? Certainement moins encore.

    J'en ai marre, mais marre! Allons enfants de l'Hexago-o-neu, le jour férié est arrivé! Qu'un bras vengeur fasse couler le sang impur et que nos fils trucident ces cohortes d'étrangers! ...Excusez-moi, je ne sais plus ce que je dis là. Je me met à délirer complètement. Un délire xénophobe et sanguinaire : c'est clair, je fais une jacobinite musicale aigüe, il faut vite que j'aille dans n'importe quel pays européen pour me désintoxiquer!

Repost 0
Published by Nadoz-mor - dans Economie
commenter cet article

Présentation

  • : NADOZ, blog de réflexion politique bretonne
  • NADOZ, blog de réflexion politique bretonne
  • : Bienvenue sur Nadoz, un blog qui milite pour une Bretagne à nouveau libre et indépendante. Il donne infos et idées sur notre pays, ses habitants, la France aussi, et sur le monde en général, sous un angle qui se veut moderne et contemporain. Une vision absente des médias français aux ordres. Pourquoi NADOZ? A partir de ce joli mot (aiguille), la langue bretonne a construit 2 termes évocateurs : nadoz-vor (boussole) et nadoz-aer (libellule). Bonne lecture et vive la Bretagne indépendante!
  • Contact

Rechercher

Archives

Catégories